Les robots vont faire la course en ville

Tartan_full_pic_site_visit_2 Si vous pensez que le robot taxi du film « Total Recall » fait partie de la science-fiction et ne verra pas le jour avant longtemps, le projet DARPA (à ne pas confondre avec DARMA de la série Lost) risque bien de vous contredire.
Ce projet est la 2ème édition d’un concours dont la première édition a vu des véhicules entièrement autonomes faire la course dans un environnment hostile.
Il s’agit maintenant pour ces véhicules bourrés de technologies et de capteurs de prouver leur autonomie dans un milieu urbain. Pour des raisons de sécurité évidentes, ces véritables engins ne vont pas concourir dans une véritable ville mais dans un environnement urbain sous contrôle nommé Victorville.
20060520_participantsconf2 Pour augmenter le réalisme des voitures, des bus etc … seront conduits par des militaires. Le challenge est de taille car il s’agit notamment d’éviter les nombreux obstacles, s’arrêter au feux rouges (et redémarrer lorsque le feu est vert).
Le challenge est donc de taille !!!
Pour le moment les applications seront essentiellement militaire car les bugdets proviennent de l’armée des Etats-Unis mais peut-être que les startups qui ne seront pas victorieuses pourront proposer leurs applications au secteur automobile pour améliorer la sécurité …
Plus d’information : Article de Futura Sciences et Le site de DARPA

Rumeurs insistantes sur la commercialisation de l'iPhone par Orange

Gallery8_20070621Quand une rumeur est si persistante et si crédible qu’elle en influe les cours de la Bourse au moment où celle-ci est morose, cela mérite que l’on s’y intéresse …
Même La Tribune lui attribue quelques crédits et lui dédie un article (Article de La Tribune.fr ).
Pour les fans du monde Apple (dont je fais partie depuis peu de temps), c’est évidemment une bonne nouvelle que de voir débarquer en France ce téléphone innovant et qui a déjà fait couler beaucoup d’encre …
J’en ai profité pour consulter le site d’Apple aux US pour m’intéresser aux divers abonnements auxquels les utilisateurs doivent souscrire chez AT&T : le moins cher est à 59 $/mois avec les mails et web illimités ce qui est tout de même assez cher …
Il faut de plus rappeler que l’iPhone n’est pas 3G et donc le surf risque d’être assez lent en fonction des sites que vous visitez ; de même si vous souhaitez téléchargez de la musique depuis iTunes, il faudra être patient …
Je suppose que le téléchargement depuis iTunes est compris dans le forfait web mais je n’en ai pas la certitude.
Aussi je me demande quels abonnements seront proposés pour l’iPhone ? Pourra-t-on l’acheter dans le cadre d’un renouvellement de forfait et en utilisant ses points ?
Je me pose une autre question qui pourrait bien décider ou non si je ferai de l’iPhone mon cadeau de Noël (car les dates supposées de la disponibilité ne sont pas avant Novembre 2007) : j’ai un iPod (depuis peu) et j’ai acheté un certain nombre de musiques sur iTunes, est-ce que je pourrai les lire sur l’iPhone sans avoir à repayer les droits ?  Les morceaux en iTunes+ sont encore rares et chers …
Bref pas mal de question en suspens que je me précipiterai de poser aux vendeurs d’Orange …

Robudog, nouveau chien robot pour remplacer Aibo ?

Rtemagicc_robudog280707cjpg C’est avec plaisir que j’ai découvert un sérieux remplaçant à Aibo, dépassant même ses capacités footbalistiques …
En effet la société française Robosoft a conçu un robot chien qu’elle destinait à la Robocup mais, devant l’intérêt pour ce nouveau venu dans le monde grandissant de la robotique toujours orphelin d’Aibo, une commercialisation avant la fin 2007 semble envisagée.
Le prix devrait être supérieur à celui d’Aibo mais abordable pour les laboratoires de recherche et les amateurs mordus (enfin pas encore, je doute d’ailleurs que Robusoft puisse le faire même si on ne parle pas encore du respect des 3 lois du docteur Asimov).
Plus d’informations : L’article de Futura Sciences

Oreillette Slider H800 Bluetooth® signé Motorola

H800 Slider 1Voici une oreillette main-libre Bluetooth® nommée H800 assez innovante dans son principe même si on ne peut pas parler de révolution mais plutôt d’un changement qui mérite l’on y prête attention quelques minutes.
Je trouve ce concept adapté des téléphones mobiles assez intéressant et moderne ; l’oreillette H700 était déjà innovante de part son flip actif (c’est d’ailleurs mon oreillette préférée et elle me quitte rarement).
Le système utilisé ici est donc un système slider c’est à dire qu’une partie de l’oreillette glisse lorsque l’on appuie sur le bouton central, c’est un effet simple mais bien maîtrisé ; le design de l’objet n’est pas sans rappeler la fameuse gamme de téléphone mobile RAZR du constructeur.
J’ai eu l’occasion d’utiliser un peu cette oreillette H800 et c’est assez pratique et futuriste bien sûr, aussi je pense qu’elle trouvera aisément sa place dans mon attirail de TechnoManiac.
H800 Slider 2A noter que l’oreillette H800 possède un bouton permettant de bloquer le slider afin d’éviter que le mécanisme ne se déclenche pendant le transport (dans les poches par exemple).
Autre bonne nouvelle, le système de maintien autour de l’oreille a été renforcé ; sur la H700 ce système est un peu léger et s’est déjà abimé dans ma poche.
Si vous voulez plus d’informations sur ce périphérique , vous pouvez visiter le site de Motorola (en anglais ) : Motorola H800

Nao le robot se dévoile un peu plus

Une photo inédite de Nao Je tiens d’abord à remercier Aldébaran Robotics pour m’avoir fait parvenir cette photo inédite de Nao, assis sur l’une des plus grandes difficultés pour un robot : les escaliers !!
Si les vidéos du site d’Aldébaran montrent Nao lorsqu’il se déplace et découvre son environnement, elles ne dévoilent pas encore le système de gestion d’emotions et ses capacités télépathiques ou plutôt ses capacités de communication sans fil.

La gestion des émotions

J’avais d’abord penser à des affichages d’émoticônes sur la poitrine ou sur la tête de Nao mais il semble que les concepteurs se dirigent vers une utilisation ingénieuse des yeux, des oreilles et du torse ainsi que de la voix pour retransmettre ce que « ressent » Nao … Sera-t-il capable de bouder aussi bien que ma fille de 2 ans et demi ? Il faut reconnaître qu’elle le fait de manière très caricaturale !!! Nul doute que la gestion des attitudes va demander une très forte synchronisation entre tous les membres impliqués …

Les capacités sans fil

Comme on pouvait s’en douter, le robot pourra être relié de manière permanente au réseau des réseaux de part l’utilisation du Wifi. La France étant très fortement équipée en box sans fil des FAI, les heureux propriétaires français pourront pleinement tirer profit de la liaison Internet pour transformer le robot en vecteur de communication …
A l’image du Nabaztag, le lapin communicant de Violet, Nao pourra ainsi lire des flux RSS, rapatrier des emails, lire des messages etc … Attention tout de même aux serveurs capables de gérer tout cela !!! Ainsi à Noël dernier les serveurs de Violet ont été très submergés par le succès du lapin et il y eu plusieurs jours sans pouvoir utiliser les services Internet et donc le lapin …
De plus Nao pourra aussi communiquer avec ses congénères par télépathie et donc jouer en équipe (ce qui est important si Nao veut relever les défis de la Robocup).
Par contre, à mon grand regret, la technologie Bluetooth® sera absente des premières versions de Nao. J’en suis déçu car je travaille sur la technologie Bluetooth® depuis plusieurs années et ses fonctionnalités sont en évolution constante et permettent d’interagir avec nombre de périphériques. Néanmoins la porte n’est pas close car il semble possible d’ajouter un dongle Bluetooth® et avec la bonne pile de protocole et les applications correspondantes le manque pourrait être comblé …

Un système ouvert

Nao peut être programmé par le langage Urbi (qui s’appuie sur du Linux me semble-t-il …), ce qui en fait un robot très évolutif et promis à un bel avenir communautaire ; les programmeurs pourront s’en donner à coeur joie et personnaliser à loisir leur robot …
Je ne peux que vous inviter à visiter le site des concepteurs pour découvrir toute l’ingéniosité des équipes d’Aldébaran : www.aldebaran-robotics.fr

Concepteurs, planchez sur le nouveau concours de Lantronix

Le Matchport b/gPour la troisième année consécutive, Lantronix (www.lantronix.com) nous propose de concourir en s’appuyant sur une de leur technologie ; cette année il s’agit d’utiliser « matchport b/g » pour réaliser un produit innovant et le soumettre au jury avant le 3 Mars 2008.
Le but est de trouver de nouvelles idées qui tireront pleinement profit des capacités Wifi b&g du MatchPort b/g et de ses 2 ports séries ; un kit de programmation est disponible au prix de 99$ pour les participants au concours (je crois d’un seul kit à ce prix là peut-être acheté).
Personnellement j’avais déjà essayé de participer au concours de l’année dernière mais mon kit est resté inutilisé pour la principale raison qui m’empêche de concrétiser mes (nombreuses) idées : le manque de temps.
Au premier abord je pense que je pourrais me servir du MatchPort pour réaliser un compagnon à mon Nabaztag de 2ème génération et lui donner des fonctions équivalentes : aller rechercher des informations sur Internet et animer des moteurs lors de la réception de ces informations.
J’espère que vous aurez plus de temps que moi pour concrétiser vos idées …
Plus d’infos : Le site de Lantronix

Je suis Nao, le petit robot ami d'Aldébaran, le nouvel Ulysse …

Les fonctions de NaoIl va sans dire que Nao, ce robot à l’allure si sympathique, français de surcoît, n’est pas sans me laisser penser à « Nono le petit robot ami d’Ulysse » ; d’autant que l’odyssée d’Aldébaran Robotics est elle aussi une aventure d’envergure à travers les chemins parsemés d’embuches de la technologie de pointe avec un objectif en point de mire qui se veut on ne peut plus louable : celui de concevoir un androïde fonctionnel et sympathique.
Pour l’adepte d’Asimov que je suis, ce robot se présente comme le symbole de technologie ultime, le véritable début de la véritable ère de la robotique amorçée par le défunt Aibo.
On pourra toujours argumenter que les japonais ont des robots capables de monter un escalier, des robots tels qu’Asimo mais le public visé n’est nullement le même ; il ne s’agit pas ici d’une vitrine technologique mais d’un robot destiné à nombre de foyers (je n’ose employer le terme de grand public car j’ai peur que le prix ne soit pas abordable à tous mais le succès aidera certainement à une véritable démocratisation).
Les vidéos que l’on peut regarder sur le site d’Aldébaran Robotics que font qu’accelérer mon impatience de le voir se mouvoir dans un environnement complexe tel que mon bureau et se déplacer parmi mes robosapiens qui risquent d’être déclassés au rang de gadget au contact de cette avancée majeure dans le domaine robotique.
Les fonctions de Nao sont à la hauteur des espérances, sans apporter de grande innovation (je pense à une reconnaissance RFID par exemple) ; Bluetooth®, à ma grande déception, me semble absent mais il sera peut-être dans une évolution (j’avoue j’ai un faible pour cette technologie sur laquelle je travaille et qui évolue continuellement).
Vous trouverez beaucoup plus de détails sur le site du concepteur : http://www.aldebaran-robotics.fr/  et pourrez même poser les milliers de questions qui vous traversent l’esprit dans le très actif forum.