Drones 2017, hors-série n°1 de Planète Robots, première lecture de l'année

Drones 2047, Hors série numéro 1 de Planète Robots
C’est le 31 Décembre que j’ai enfin réussi à acheter le premier Hors Série du magazine Planète Robots ; victime de son succès et traitant d’un sujet intéressant et d’actualité, il ne fut pas facile à trouver.
Intitulé Drones 2017, il contient énormément d’informations intéressantes que vous souhaitiez acquérir un drone ou non … Connaissant une très forte croissance ces dernières années, les quad rotors prennent peu à peu leur envol dans de nombreux secteurs notamment à la télévision ; ainsi si vous vous demandez comment certains angles de vue sont réalisés lors d’événements sportifs, vous constaterez certainement que des vidéos proviennent de drones.
Cerise sur le gâteau : vous pourrez y lire deux articles dont je suis l’auteur.
Bonne lecture à toutes et à tous et bon pilotage  …
Plus d’informations : http://www.planeterobots.com/
 

Des mini-bus électriques et autonomes à Lyon

ARMA.211
A partir du 5 Septembre 2016, deux mini-bus électriques  réalisent des navettes toutes les 10 minutes environ dans le quartier Confluence. Ces bus électriques et entièrement autonomes sur le parcours qui leur est attribué ne nécessitent pas d’aménagement spécifiques car ils sont en mesure de détecter les obstacles statiques ou dynamiques sur le parcours.
Ils peuvent se déplacer à une vitesse maximale de 45 km/h en transportant 15 personnes entre les arrêts prédéfinis.
C’est une première en France et cela constitue un formidable terrain d’expérimentation pour les véhicules sans chauffeur ; la ville de Lyon a d’ailleurs lancé un appel à projets pour expérimenter d’autres services autour du véhicule autonome.
Cette expérimentation grandeur nature fait entrer les véhicules autonomes dans une nouvelle ère, c’est réellement le début du déploiement même si les coûts sont certainement plus élevés que pour des véhicules classiques.
Il faudra suivre les rapports publiés concernant ces véhicules et notamment le nombre d’accidents ou de pannes de ces nouveaux bus.
Ci-dessous une vidéo du véhicule électrique autonome :

Plus d’information concernant ce bus électrique autonome : http://navya.tech/

Un vrai robot Mechwarrior ?

kuratas-mechwarrior
Les japonais sont les technophiles les plus passionnées par les Mechwarriors, ces robots combattants armés et très puissants (tels que l’on voit notamment dans le film Pacific Rim) ; aussi il n’est pas surprenant de voir une entreprise japonaise proposer à la vente (sur Amazon) un tel robot pour un montant d’un million de $ …
En regardant la vidéo, on peut tout de même se demander si il ne s’agit pas d’une blague surtout le passage avec les armes …
Je vous laisse vous faire votre avis avec la vidéo ci-dessous :

Le Ninebot One, un sérieux concurrent du Solowheel

NinebotOneJe m’intéresse de très près au système de transport électrique et surtout aux systèmes gyroscopiques tels que le Segway ou le Solowheel pour lesquels j’ai déjà écris plusieurs articles. Le Ninebot Elite venait en concurrence avec le Segway et maintenant le Ninebot One vient concurrencer le Solowheel …
Avec l’amélioration des performances des batteries, la diminution de leur poids et la volonté de plus en plus forte des utilisateurs de trouver des moyens de déplacements alternatifs, ce genre de produit peut réussir à trouver son marché. D’ailleurs le constructeur du Solowheel annonce qu’il a été vendu à plus de 30 000 exemplaires dont 15 000 en Europe. Le principal problème est de réussir à mixer l’utilisation du Ninebot One et les transports en commun car il faut pouvoir le transporter facilement dans les escaliers et je pense que le plus simple est de le mettre dans son dos.
Il faut ensuite se frayer un chemin dans la foule qui entre et sort du métro ou du bus ; sans compter que les paliers, les marches, les différences de niveau … Il aurait fallu en équiper les Mobiles Acteurs de Rennes pour avoir un avis d’une utilisation concrète … Personnellement j’utiliserai plus ce genre de produit pour faire des balades ou m’amuser sur des parkings vides mais je me vois mal l’utiliser en sortant du train pour aller au travail même si je traverse beaucoup de grandes zones piétonnes propices à l’utilisation de trottinettes par exemple.
Je n’ai pas de prix ni de date de disponibilité du produit ; je pense que plus d’informations seront disponibles à l’occasion du CES début 2015.
Ci-dessous une vidéo de présentation :

Plus d’informations (en anglais) : Ninebot One

Le gyropode Ninebot Elite, un concurrent très sérieux pour le Segway

Ninebot-Elite-specifications
J’adore les Segways et jusqu’à présent je trouvais les autres gyropodes encore loin d’être en mesure de concurrencer sérieusement le premier constructeur de gyropodes. Mais en découvrant le Ninebot Elite, je ne suis plus aussi sûr de mon point de vue pour plusieurs raisons :

  • Le design, proche du Segway est plus moderne même si le blanc peut se révéler plus salissant
  • Les effets de led sont bien pensés ainsi que la possibilité de modifier les couleurs des jantes
  • La possibilité de retirer la barre centrale et le poids de 23 Kg seulement rendent ce gyropode très facile à déplacer et insérer dans un coffre
  • Une application pour smartphone est disponible ce qui permet de le diriger sans être sur le gyropode ; une option permet d’ailleurs de charger son smartphone à partir d »un prise USB sur le Ninebot Elite
  • Le prix annoncé de 2900 € TTC (moins de 50 % du prix d’un segway) avec une disponibilité annoncée en mai-juin 2014

J’espère pouvoir l’essayer pour comparer avec un Segway …
Plus d’informations : Big Robots e-mobility
Une vidéo permettant de se rendre compte de son fonctionnement :

Argos Challenge pour la création d'un robot sur les sites de pétrole et de gaz

Argos_Challenge
Dans le domaine dangereux des hydrocarbures, la surveillance et la prise d’informations au sein des installations est primordiale et ce sont deux domaines où les robots sont susceptibles de prendre la place d’humains pour plus de sécurité.
Ce challenge verra s’opposer au maximum 5 équipes sur une durée de 30 mois au travers de 3 épreuves (la première 12 mois après la sélection des équipes, la deuxième 9 mois après la première et la troisième épreuve 9 mois après la deuxième).
Les pré-sélections seront effectuées par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) ; les équipes sélectionnées se verront attribuer un budget de 500 000 € auxquels pourront s’ajouter 100 000 € si l’équipe fourni du contenu scientifique du haut-niveau (évaluation faite par l’ANR).
Les robots devront être en mesure de se déplacer dans des environnement industriels éventuellement dégradés en cas d’incident ; idéalement ces nouveaux robots doivent pouvoir fonctionner en mode autonome pendant plusieurs semaines et envoyer des rapports de manière régulière ; cela signifie aussi qu’ils doivent être en mesure de franchir des obstacles naturels, des escaliers, des paliers …
Si je devais réfléchir à la réalisation d’un tel robot, voici quelques idées que j’essaierais de mettre en oeuvre :

  • un système de remplacement de batteries (au moins 3 jeux de batteries) par le robot pour que le robot ne soit pas immobilisé pendant la recharge des batteries
  • un robot sous forme de drone (avec des hélices du genre de l’AR Drone) ; pour moi c’est le meilleur moyen de passer les obstacles (notamment les escaliers)
  • un robot pouvant aussi se déplacer sur des chenilles (plus robustes que les pneus surtout en cas de forte température) et moins consommateur en terme de batteries
  • un robot avec au moins un bras manipulateur pour intervenir à distance

Bien entendu tout cela n’est que théorique car plus le robot est lourd plus il est difficile de le faire voler …
La date limite de remise des dossiers est le 18 Mars 2014 si jamais vous avez envie de postuler …
Plus d’informations : http://www.argos-challenge.com/fr
 
 

Construisez un gyropode en utilisant un Arduino

arduinoJ’ai commencé à me plonger dans l’univers (ou plutôt l’écosystème) Arduino l’année dernière ; mon but premier étant d’utiliser une carte Arduino avec mes moteurs et capteurs de Lego Mindstorms. Pour mener à bien ce projet j’ai acheté les cartes nécessaires (Arduino ADK + carte shield Lego compatible) et j’ai rapidement réussi à créer un premier programme utilisant un moteur et un capteur.
Mais j’ai aussi acheté un livre (Arduino Robotics) en version papier, ce qui m’arrive encore de temps en temps bien que je préfère les versions électroniques, moi chères, plus écologiques et que je peux mettre sur le cloud pour les lire depuis n’importe quel ordinateur, tablette ou smartphone. Dans ce livre, parmi les nombreuses réalisations clairement expliquées et détaillées, j’ai découvert comment construire un gyropode en utilisant notamment un Arduino pour gérer les capteurs gyroscopiques.
Etant fan des Segway, cela a fortement retenu mon attention et si le temps ne me manquait pas, je pense que je pourrais mettre ce projet en haut de ma pile de réalisations prochaines … En cherchant un peu plus sur internet, j’ai trouvé des vidéos de personnes ayant menés à bien la réalisation d’un gyropode en utilisant un Arduino ; le design laisse à désirer comparé aux Segways mais la plupart des gyropodes semblent fonctionner correctement.
Ci-dessous quelques vidéos de réalisation

La vidéo qui suit donne quelques explications sur le fonctionnement

 
 

InMotion SCV R1EX, un nouveau concurrent du Segway

InMotion SCV R1EX-xlarge_02Lors du CES 2014, un nouveau concurrent du Segway a été dévoilé ; ce système de transport électrique gyroscopique a des avantages par rapport à son cousin éloigné :

  • Le prix : 2500 $ plus de deux fois moins que le Segway
  • Le poids : trois fois plus léger
  • Connecté à son smartphone : il est équipé d’un GPS et de Wifi, il peut même vous suivre (à quelle distance ? Je suppose qu’il ne sait pas éviter les obstacles).
  • La facilité de transport (le bras peut se replier)

Ce système est moins rapide et a moins d’autonomie qu’un Segway mais le fait qu’il puisse être transporté est un plus indéniable car le moindre trottoir ou trou est un véritable obstacle ; donc le fait de pouvoir descendre du véhicule rapidement et le porter facilite grandement l’utilisation en milieu urbain.
D’après les vidéos qui circulent sur Internet, la prise en main semble rapide et intuitive.
Ci-dessous une vidéo avec une personne qui essaie le R1EX et qui porte des Google Glass :

Découverte du monocyle gyroscopique Solowheel


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
C’est à Center Parcs, lieu où on peut notamment faire des balades en Segway, que j’ai vu pour la première fois le monocycle gyroscopique Solowheel (voir une vidéo d’exemple ci-dessous).
Pour moi la référence des moyens de déplacements gyroscopiques reste bien entendu le Segway qui est un précurseur mais cette alternative (4 fois moins coûteuse qu’un Segway soit 2000 € TTC environ) m’a semblé très intéressante car il est facile de mettre le Solowheel dans un sac à dos et de s’en servir dans des lieux appropriés ou bien lorsque la batterie est à plat (ce qui n’est pas possible avec le Segway).
Par contre il semble falloir au moins une heure d’apprentissage pour maîtriser l’engin là ou 5 minutes suffisent pour le Segway …
Il y a de nombreuses vidéos sur le net pour montrer l’utilisation de ce nouveau moyen de transport unipersonnel ainsi que des tests par Gizmodo notamment ce qui permet de se faire un avis objectif.

Plus d’informations : http://www.scooter-system.fr/news/1873-solowheel.html ; http://www.ultramobility.net
 
 

Google va-t-il nous inventer le Pay per Drive ?

Une dizaine de voitures autonomes de Google (mais avec obligatoirement quelqu’un au volant en cas de défaillance du système) sillonnent actuellement les routes de l’état du Nevada aux Etats-Unis. Le Nevada a été le seul état à autoriser ces véhicules à circuler sur les routes pour des tests en conditions de circulation réelle.

Outre le fait que je trouve surprenant qu’une entreprise leader des moteurs de recherche qui a fait toute sa fortune et sa réputation grâce à la fourniture de services sur Interne se lance  je me demande comment Google va rentabiliset cet investissement dans le secteur l’automobile qui est en difficulté …. Imaginez Renault ou Général Motors qui se lancent dans les moteurs de recherche …
Aussi je me suis demandé comment Google pouvait rentabiliser son investissement si la Google Car dépasse le stade du Proof of Concept ; j’ai ainsi transposé le concept du Pay per Clic démocratisé par Google et qui lui rapporte une grand part de son chiffre d’affaires en imaginant que, tout en roulant, la voiture propose au conducteur (qui n’a pas grand chose à faire, dans une vidéo on voit même la personne assise devant le volant qui mange) des informations sur les commerces ou les événements à proximité (des bons de réduction, des offres spéciales …) et si le conducteur choisit d’aller chez un de ces commerçants alors le compte « adDrive » du commerçant serait débité de la même façon qu’un compte adWords est débité quand on clique sur les liens sponsorisés du moteur de recherche.
Ce serait alors un moyen d’apporter des prospects dans les magasins ….
Bien entendu ce n’est qu’une projection et pour être rentable, il faudra certainement qu’un certain nombre de véhicules soient en circulation mais on peut imaginer que Google propose des GPS équipés de ce genre de propositions locales …
[wpsr_socialbts]