Le robot Nao rend visite aux enfants à l'hôpital de St-Brieuc

Nao_Hopital_St_Brieuc_03Souvent on me demande l’utilité de mes gadgets et même de mes robots Nao … Et bien aujourd’hui je peux dire que Nao est capable de redonner le sourire à des enfants hospitalisés et personnellement cela m’a fait un bien fou de partager ces moments avec ces enfants.
On a commencé par une présentation dans une salle commune d’environ 30 minutes pendant lesquelles Nao s’est présenté, il s’est mis debout, il s’est assis, il a dansé, il a raconté des blagues, il a fait des jeux et il a bien entendu danser son célèbre Tai Chi.
Ensuite les enfants et les adultes ont posé des questions sur les capacités de Nao, sur son prix, sa disponibilité et la façon dont on le programme ; quelques enfants se sont fait prendre en photo avec Nao dans les bras. Toutes les personnes présentes ont réellement été charmées.
Nao_Hopital_St_Brieuc_05
Pour les enfants qui ne pouvaient pas venir en salle, nous sommes allés dans quelques chambres pour des démonstrations aux enfants ou adolescents. Nao a eu beaucoup de succès notamment lors de ses danses …
Bien entendu mon intervention a été totalement bénévole et cela m’a réellement fait un bien fou de voir tout ses sourires sur les visages des enfants ; je suis reboosté !!!
Merci à l’association Grain de Sel de m’avoir permis de faire ces démonstrations.
 

Franchir les escaliers, un grand défi de la robotique

asimo_escaliersOn voit de plus en plus de robots domestiques arriver sur le marché et la plupart sont équipés de roues ou de roulettes ; et à chaque fois je regarde l’environnement dans lequel je me déplace et je me rends compte que ces robots ne sont pas en mesure de franchir des paliers ou des escaliers.
L’état français a fait de la robotique un des projets d’avenir pour lequel des budgets importants seront débloqués alors avant de réfléchir robot global, pourquoi ne pas y aller par étape et investir dans deux composants indispensables aux robots de demain :

  • le franchissement de paliers ou d’escaliers (le robot Asimo le réalise mais à quel prix)
  • la reconnaissance dynamique de l’environnement

Pour franchir les obstacles, il faut calibrer les algorithmes de gestion des centrales d’inertie, activer correctement les moteurs et déplacer le robot ; les actions sont quasiment toujours les mêmes si on utilise des robots bipèdes.
Lorsque ces deux obstacles seront franchis, les fondations des robots de demain seront établies (équivalent au laser au-dessus des Google Cars) ; ensuite d’autres éléments pourront venir se greffer en fonction des usages des robots : connexion internet, manipulation de l’environnement (ouverture de portes par exemple), commande à distance, détection d’individus …
Dans les challenges DARPA, ce sont deux fonctionnalités difficiles à réaliser et pour lesquels les équipes passent beaucoup de temps …
Espérons que ces fonctionnalités seront bientôt génériques et facilement intégrables (comme des composants classiques …).
 
 

Le robot Poppy

Robot Poppy
 
Le robot Poppy est un robot français conçu par les laboratoires Flower Lab de l’Inria Bordeaux  et Ensta PariTech dont le but est de proposer une plate-forme robotique open-source.
Le robot mesure 84 cm pour un poids de 3,5 kg ; cela fait de lui un robot humanoïde relativement grand, plus grand que le robot Nao.
Le but est de créer une plate-forme robotique fiable et robuste dont les pièces mécaniques peuvent être imprimées avec des imprimantes 3D.
Le robot n’est pas exempt de défaut puisqu’il n’a pas de batterie, ce qui limite donc sa mobilité ; le prix aussi est un frein car le robot coute environ 7500 € ; les laboratoires espèrent que la communauté internet trouvera des solutions pour faire baisser le prix d’acquisition. La vidéo de présentation montre un robot encore expérimental.
Plus d’informations  : http://www.poppy-project.org/
Une vidéo de présentation :

Beam+ un robot de télé-présence

Beam_plus_pictureSi vous souhaitez disposer d’un moyen de surveillance de votre domicile ou d’une simulation de présence pour vos enfants, le robot Beam+ peut répondre à ce besoin.
Le robot peut être commandé à distance par une application sur smartphone qui sert aussi pour la visio-conférence.
Ce robot est un amalgame d’un iPad et d’une base mobile. Ce robot peut être utile à condition que votre domicile n’ait qu’un seul niveau et pas de palier ; il faut aussi penser à laisser les portes ouvertes pour que toutes les pièces soient accessibles.
Il ne me semble pas que l’écran puisse être incliné, je pense que cela aurait pu aider …
De la même façon, il aurait été intéressant que le robot soit en mesure d’aller se replacer sur sa station de recharge automatiquement …
Est-ce que ce robot saura trouver sa voie dans un usage purement familial ? Je n’en suis pas totalement convaincu surtout que les enfants utilisent facilement une tablette et qu’il est possible de faire un vidéo-conférence par Facetime.
Le robot Beam+ peut être pré-commandé à l’adresse https://suitabletech.com/pre-order/ ; le prix actuel est de 995 $, il sera ensuite de 1995 $ (prix que je trouve un peu excessif).
Ci-dessous une vidéo de présentation :

Prehistobot, le thème de la Coupe de France de robotique 2014

Prehistobot
Le thème de l’édition 2014 de la Coupe de France de robotique est Prehistobot. Elle aura lieu du 28 au 31 Mai 2014 à La Ferté-Bernard (comme tous les ans).
Le thème est très surprenant et on peut se demander ce qui se serait passé si il y avait eu des robots à la préhistoire ….
J’ai toujours été attiré par ce concours, les défis qu’il faut y relever et les problèmes qu’il faut y résoudre. La table de jeu est une sorte de microcosme de l’univers dans lequel de vrais robots doivent se déplacer et c’est un bon apprentissage pour le domaine de la robotique je pense …
Si cela vous intéresse, le règlement en français fait 39 pages.
Plus d’informations : Planète Sciences
 

uArm, le bras robotique que je cherche …

uArm_Bras_RobotiqueIl y a longtemps que je cherche un modèle de bras robotique que je pourrais programmer et faire fonctionner en conjonction avec mes tables tactiles et mes robots Nao (j’ai même eu un commercial de ABB au téléphone pour en discuter mais j’attends toujours son devis …).
Il n’y a pas beaucoup de choix sur Internet parmi les types de bras robotiques : soit ce sont des jouets (fonctionnant sur port série !!!) soit ils sont trop chers …
Les robots uArm, qui sont issus d’un projet Kickstarter et dont le montant minimum est déjà assuré 44 jours avant la fin de levée des fonds, semblent combler ce vide entre les deux types de bras robotiques que l’on trouve sur Internet. La vidéo fait la démonstration de robots relativement rapides, capables de reproduire des mouvements de manière cyclique et qui sont en mesure de soulever presque 400 gr (ce qui est bien suffisant pour les applications auxquelles je pense).
Je n’ai pas trouvé de détails concernant la programmation possible du robot mais il est indiqué qu’il est piloté par un Arduino donc il pourrait être facile d’y accéder. L’alimentation n’est pas détaillée non plus, j’espère qu’il est possible de brancher un adaptateur secteur.
Le prix qui est d’environ 170 $ est raisonnable (il faut néanmoins ajouter 20 $ de frais de livraison hors des US) ; le robot est livré sous forme de kit à monter soi-même mais le montage semble relativement aisé d’après les vidéos.
J’ai déjà atteint mon quota de technologie en pré-commande ou pré-financée alors je ne vais pas verser de l’argent tout de suite pour ce projet mais je vais le suivre régulièrement …
Voici la vidéo de présentation du projet :

Argos Challenge pour la création d'un robot sur les sites de pétrole et de gaz

Argos_Challenge
Dans le domaine dangereux des hydrocarbures, la surveillance et la prise d’informations au sein des installations est primordiale et ce sont deux domaines où les robots sont susceptibles de prendre la place d’humains pour plus de sécurité.
Ce challenge verra s’opposer au maximum 5 équipes sur une durée de 30 mois au travers de 3 épreuves (la première 12 mois après la sélection des équipes, la deuxième 9 mois après la première et la troisième épreuve 9 mois après la deuxième).
Les pré-sélections seront effectuées par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) ; les équipes sélectionnées se verront attribuer un budget de 500 000 € auxquels pourront s’ajouter 100 000 € si l’équipe fourni du contenu scientifique du haut-niveau (évaluation faite par l’ANR).
Les robots devront être en mesure de se déplacer dans des environnement industriels éventuellement dégradés en cas d’incident ; idéalement ces nouveaux robots doivent pouvoir fonctionner en mode autonome pendant plusieurs semaines et envoyer des rapports de manière régulière ; cela signifie aussi qu’ils doivent être en mesure de franchir des obstacles naturels, des escaliers, des paliers …
Si je devais réfléchir à la réalisation d’un tel robot, voici quelques idées que j’essaierais de mettre en oeuvre :

  • un système de remplacement de batteries (au moins 3 jeux de batteries) par le robot pour que le robot ne soit pas immobilisé pendant la recharge des batteries
  • un robot sous forme de drone (avec des hélices du genre de l’AR Drone) ; pour moi c’est le meilleur moyen de passer les obstacles (notamment les escaliers)
  • un robot pouvant aussi se déplacer sur des chenilles (plus robustes que les pneus surtout en cas de forte température) et moins consommateur en terme de batteries
  • un robot avec au moins un bras manipulateur pour intervenir à distance

Bien entendu tout cela n’est que théorique car plus le robot est lourd plus il est difficile de le faire voler …
La date limite de remise des dossiers est le 18 Mars 2014 si jamais vous avez envie de postuler …
Plus d’informations : http://www.argos-challenge.com/fr
 
 

Construisez un gyropode en utilisant un Arduino

arduinoJ’ai commencé à me plonger dans l’univers (ou plutôt l’écosystème) Arduino l’année dernière ; mon but premier étant d’utiliser une carte Arduino avec mes moteurs et capteurs de Lego Mindstorms. Pour mener à bien ce projet j’ai acheté les cartes nécessaires (Arduino ADK + carte shield Lego compatible) et j’ai rapidement réussi à créer un premier programme utilisant un moteur et un capteur.
Mais j’ai aussi acheté un livre (Arduino Robotics) en version papier, ce qui m’arrive encore de temps en temps bien que je préfère les versions électroniques, moi chères, plus écologiques et que je peux mettre sur le cloud pour les lire depuis n’importe quel ordinateur, tablette ou smartphone. Dans ce livre, parmi les nombreuses réalisations clairement expliquées et détaillées, j’ai découvert comment construire un gyropode en utilisant notamment un Arduino pour gérer les capteurs gyroscopiques.
Etant fan des Segway, cela a fortement retenu mon attention et si le temps ne me manquait pas, je pense que je pourrais mettre ce projet en haut de ma pile de réalisations prochaines … En cherchant un peu plus sur internet, j’ai trouvé des vidéos de personnes ayant menés à bien la réalisation d’un gyropode en utilisant un Arduino ; le design laisse à désirer comparé aux Segways mais la plupart des gyropodes semblent fonctionner correctement.
Ci-dessous quelques vidéos de réalisation

La vidéo qui suit donne quelques explications sur le fonctionnement

 
 

Un Hackathon pour les Google Glass

glasscamp-LOGO6
 
 
 
 
 
 
 
 
Je n’ai pas encore eu l’occasion de tester les Google Glass surtout le coté programmation (c’est un comble pour moi …) ; j’ai été très proche d’en manipuler chez Niji à Rennes (Niji est d’ailleurs partenaire du hackaton).
Avec les smartwatches, les lunettes connectées sont le domaine le plus prometteur des « wearable devices » et Google est un précurseur dans le domaine avec un temps d’avance technologique ; mais la technologie ne fait pas tout et il est impératif de travailler sur les usages.
Les usages et applications sont d’ailleurs au coeur du hackaton Google Glass qui se déroule pendant le week-end des 17 et 18 Janvier 2014 à Paris.
Pendant ce week-end des idées intéressantes on vu le jour :

  • possibilité de trouver une station de vélo en location à proximité
  • enregistrement d’une démo en classe
  • allumer une lampe à l’aide des lunettes (je pense que je saurais faire avec des Belkin Wemo ou des lampes Hue de Philips)

La date de disponibilité des Google Glass n’est pas encore connue et il n’est pas encore sûr que Google déploie les lunettes à grandes échelles (cela dépendra forcément du prix).
Plusieurs milliers de Google Glass ont été distribuées dans le monde entier (les premiers kits avec lunettes + interface de développement coûtaient quand même environ 1500 €). Il faudrait un effet de mode comme pour les téléphones mobiles il y a 15 ans (à l’époque on trouvait bizarre de voir des gens se promenant en téléphonant).
Ce nouveau genre de lunettes ne fait pas l’unanimité et certains restaurants ont d’ores et déjà annoncé qu’ils refusaient les Google Glass, de peur d’atteinte à la vie privée. Récemment aussi une automobiliste s’est vu infliger une amende car elles conduisait en portant les lunettes (même si cette décision a été annulée).
En tout cas moi je voudrais bien les essayer ces lunettes de technomaniac …

Avec iBeacon, la géolocalisation précise se démocratise

ibeacons
Grâce au Bluetooth 4.0 Low Energy (BLE) ainsi que les nouvelles API iBeacon qui sont apparues avec iOS 7.0, il est maintenant possible de déployer des bornes Bluetooth avec une grande autonomie et un faible coût. Ainsi par triangularisation, il est possible de connaître à quelques centimètre près la position du téléphone de l’utilisateur.
Outre l’utilisation pour du marketing de proximité, la géolocalisation précise de l’utilisateur peut, en conjonction avec une application spécifique, être utilisée pour :

  • recevoir des informations multimédias liées à tout type de ressources, lieux, objets (cela peut aller de la salle de réunion, à des informations sur un tableau dans un musée)
  • indiquer sa présence (checkin) à l’intérieur d’un batîment
  • guider des robots dans un batîment
  • envoyer automatiquement un menu dans un restaurant (et pouvoir passer commande aussi)

Le faible coût des bornes et leur durée de vie (certains produits peuvent fonctionner pendant 2 ans) vont faciliter l’adoption de cette technologie qui en fera oublier les contraintes en faveur des usages.
En intérieur, la technologie pourrait être utilisée pour personnaliser automatiquement l’environnement en fonction de la position de l’utilisateur : lumière, ambiance musicale, diffusion de photos personnalisées sur des écrans …
Bien entendu il ne faut pas non plus que cela soit déployé partout sinon en ville, les notifications risqueraient d’être nombreuses …
A mon avis, les usages de cette technologie vont se multiplier, les premières mises en service d’ampleur commencent aux Etats-Unis.
Apple a récemment déployé cette technologie dans 254 de ses Apple Store aux Etats-Unis ; pour pouvoir en profiter, il est impératif de disposer d’un téléphone ou d’une tablette supportant Bluetooth 4.0 (à partir de l’iPhone 4S dans la gamme Apple).