Test du service et du boitier Shadow


J’ai eu l’occasion de tester pendant plusieurs semaines le service et le boitier Shadow car j’étais très intéressé de voir comment le cloud gaming fonctionnerait avec ma connexion internet plutôt moyenne (15 Mbits en ADSL). J’ai d’abord commencé par utiliser le service en installant les applications sur un PC et sur un MAC (une version pour Android est disponible et bientôt une version iOS, c’est dommage je n’ai pas pu essayer sur mon iPad Pro). Il faut obligatoirement utiliser les logiciels fournis par Shadow qui affiche des messages amusants pour vous faire patienter pendant que l’application se lance (ou bien qu’elle effectue des mises à jour). Il est possible de changer les paramètres de connexion pour utiliser plus ou moins de bande passante, se connecter automatiquement ou bien se servir du H265 (format de compression vidéo me semble-t-il). Les applications permettent le “continuous gaming” : commencer une partie sur son Shadow, la continuer sur un ordinateur portable ou fixe ou bien sur sa tablette Android dans le bus ; si les connexion internet sont bonnes, ce n’est plus du domaine de la science-fiction !
On se retrouve alors avec un bureau à distance avec un ordinateur dans le cloud. Cet ordinateur dans le cloud fonctionne sous Windows 10 et en configurant sa session, on obtient son bureau Windows à l’identique ; on peut ainsi y installer les même logiciels que sur n’importe quel autre PC. Pour jouer j’ai bien entendu installé Steam et quelques jeux. Il y a en fait pas mal de lags et je n’ai quasiment pas pu jouer à PinballFX3. Par contre des logiciels comme Photoshop sont utilisables étant donné qu’il nécessitent beaucoup moins de temps réel ; si on a besoin de générer des images ou des vidéos, cela peut être une solution envisageable (c’est aussi un espace de stockage de plus de 200 Go).
Un des avantages est que la connexion internet de l’ordinateur distant est bonne (théoriquement à 1 GBits/s mais les téléchargements de jeux que j’ai réalisé étaient légèrement supérieurs à 30 MBits/s) et ne pénalise pas votre propre connexion internet. Mais il n’est pas conseillé de l’utiliser pour procéder à des téléchargements “abusif” et non légaux. Je pense que l’on peut néanmoins l’utiliser en tant que serveur Web par exemple Il arrive aussi que vous ne puissiez pas utiliser le service immédiatement car l’ordinateur à distance procède à des mises à jour Windows, il faut l’anticiper si vous ne voulez pas être frustré par l’attente.

La deuxième étape a été d’installer le boitier Shadow dont la forme assez originale pourrait laisser penser à un ordinateur complet avec ses ports USB, Ethernet et Display Port. Mais en fait il n’y a pas d’espace de stockage en local et la sortie sur les ports Display Port (un seul utilisable à la fois)  transforme “seulement” le streaming depuis l’ordinateur situé dans le cloud pour l’affichage sur l’écran raccordé au boîtier. Malgré la présence de 4 ports USB, seuls les périphériques basiques sont supportés (clavier et souris bien entendu mais certains modèles gamers ne semblent pas fonctionner) ; hors de question d’utiliser un casque VR ou d’essayer de se servir du boîtier Shadow comme ordinateur pour un Pincab (l’idée m’a traversé l’esprit).
Il est fortement conseillé de se servir de la prise Ethernet et de ne pas utiliser une clé USB Wifi pour le raccordement internet, les performances seraient dégradées (c’est sans aucun doute dans la roadmap des améliorations futures car c’est une contrainte forte de devoir placer le boîtier avec un câble RJ45). Le boîtier peut être loué ou acheter (si vous comptez utiliser le service pendant plus de 18 mois il est alors plus rentable d’acheter le boitier avec les tarifs actuels).
Avec le boitier Shadow je me suis réellement aperçu des limites de ma connexion car l’affichage est pixellisé et avec pas mal de latence. Une tentative de partie de flipper m’a conduit à rester bloqué et à éteindre le boîtier !
Le service s’améliore constamment mais il faut réellement avoir une bonne connexion ; lorsque la fibre sera beaucoup plus déployée, ce genre de services seront très utiles et bien plus performants. Il ne fait aucun doute que Shadow est un précurseur et qu’il est susceptible de séduire les joueurs sur PC équipé d’une bonne connexion internet et qui souhaitent avoir un PC de gamer à jour (et pouvoir continuer des parties à distance). Les offres vont certainement évoluer pour proposer de nouvelles options avec des tailles de stockage plus importants.
Plus d’informations : https://shadow.tech

Pokemon Go, j'ai enfin attrapé un Légendaire

Je l’avoue, je joue encore à Pokemon Go, et cela un an après sa sortie ! Has-been ? Peut-être mais comme je marche pas mal tous les jours, ce jeu me convient plutôt bien et j’aime les jeux qui permettent de bouger un peu. Pokemon Go me fait souvent marcher plus et sortir de chez moi le week-end, même si il arrive de je prenne la voiture (électrique) pour me rendre au seul Pokéstop de ma petite ville pour avoir mon bonus quotidien.
Je suis maintenant au niveau 33 avec 227 Pokemon dans mon Pokedex mais le matin du 31 Août 2017, alors que le principal événement avec la première série des Légendaires se termine ce même jour, je n’ai toujours pas attrapé le moindre de ces nouveaux Pokémon qui ne se montrent que lors de rais sur les arènes !
Il faut dire que je n’ai pas pris cela très au sérieux et que je n’avais fait que deux tentatives lors d’opportunités près de la gare de Rennes ; la première fois on a pas réussi à vaincre le Pokemon et la deuxième fois, on l’a battu mais je n’ai pas réussi à l’attraper avec les Pokeballs spéciales.
Si je veux avoir une chance d’attraper un de ces fameux Pokemon qui ont animé l’été des joueurs, il faut que je m’y prenne plus sérieusement ! J’ai donc rejoins un groupe Facebook puis un groupe Messenger de chasseurs et je pars me joindre à un groupe qui s’est donné rendez-vous à partir de 11h30 à République ; je quitte le travail avant midi et j’apprends par le groupe Messenger qu’ils se déplacent deux fois et qu’ils s’attaquent à un Sulfura près de la gare ; je leur indique que j’arrive mais il est déjà trop tard, ils partent au Palais St Georges ! Je me dépêche, je vois le groupe formé (voir la photo au-dessus), j’entre dans le parc et j’entend « l’animateur » qui me demande de me dépêcher, je commence à courir mais il est trop tard, ils sont déjà 20 ! Il ne me reste plus qu’à les regarder s’affairer ; il y a manifestement des bugs et des blocages au niveau serveur et c’est assez compliqué pour eux de réussir le raid ; en tout il y a quand même près de 30 personnes mais tout le monde ne participe pas ; je suis spectateur malgré moi … Au final peu arrivent à avoir le Légendaire …
Ensuite il faut repartir à la chasse, certains voudraient attraper un Sulfura d’autres un Artikodin qui a « poppé » par loin ; au final plus de la moitié des trente personnes (de presque tous les âges) se dirigent vers le parlement pour le raid contre l’Artikodin, je suis de la partie et j’espère de nouveau réussir mon objectif. On se lance assez rapidement dans le raid malgré quelques bogues serveurs (mises à jour en cours ? surcharge à cause du dernier jour de l’événement de l’été) on parvient à battre le Légendaire, il faut maintenant l’attraper. Si la bataille est collective, une fois vaincu, chacun doit tenter d’attraper le Pokémon Légendaire avec un nombre de Pokéballs limités (près d’une dizaine) et je ne suis pas très bon à cet exercice, il y a de la pression et je manque cet exercice ! Le Pokémon Légendaire ne sera pas encore dans mon Pokédex cette fois-ci …
Néanmoins une partie du groupe a repéré un autre raid à 10 minutes environ ; le raid sera disponible deux heures et certains vont acheter des sandwitchs avant de s’y rendre ; je suis avec deux autres personnes et finalement on se sépare ; je décide d’aller les attendre à l’arène où se passe le Raid. Il y a déjà 4 personnes sur place et rapidement une dizaine d’autres personnes arrivent et on lance le raid.
Avec un tel groupe, le Pokémon est vaincu plutôt facilement (il me restait encore 2 Pokemon sur les 6 autorisés) et vient maintenant la phase cruciale du lancer de Pokéball. Je n’ai droit qu’à 12 essais, il me faut impérativement être meilleur que tout à l’heure sachant que je ne pourrai pas tenter un autre raid avant de retourner au travail. Je m’applique donc, je le goinfre de toute sorte de baies mais il ne veut pas rester dans la Pokeball, il sort au premier ou deuxième tour à chaque fois ! Plus de deux essais, je lance et j’ai un message super, va-t-il enfin rester ? Oui ça y est je le tiens mon premier Légendaire, il était temps, je vais pouvoir le montrer à mes filles ce soir !
Ci-dessous une image de la « Bête » enfin attrapée :

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

WWDC 2017

Pour un développeur Apple, la keynote d’ouverture de la WWDC 2017 c’est un événement quasiment incontournable ! En effet les annonces qui y seront faites vont impacter notre travail dans les mois à venir et c’est souvent l’annonce de nouvelles fonctions et nouvelles API.
Et cette conférence débute par une vidéo pour le moins surprenante où le monde se retrouve sans serveur Apple et applications !
Quelques chiffres :

  • 16 millions de développeurs
  • 5300 développeurs à la WWDC

2 développeurs sont mis à l’honneur : un australien de 10 ans et une japonaise de 82 ans.
6 annonces importantes vont faire partie de cette WWDC
D’abord tvOS qui verra Amazon arrivé avec Prime Video.
En ce qui concerne watchOS, c’est la smartwatch la plus vendue au monde et avec le meilleur taux de satisfaction client (d’après Apple naturellement). watchOS va arriver. Dans cette version, Siri sera plus intégré et on pourra avoir sur la face principale, des informations de Siri qui nous guide pour la journée à venir. De nouvelles faces avec de nouveaux caractères Disney et Pixar issus de Toy Story seront proposées.
L’application Activity va évoluer avec des challenges mensuels ; Workout va être rendu plus facile notamment pour plusieurs activités en parallèle. Il sera possible de synchroniser l’Apple Watch avec des équipements en salle de sport.
La développeur Preview est disponible dès maintenant et la mise à jour gratuite sera téléchargeable à l’automne.
MAC et macOS vont bien entendu aussi avoir leur mise à jour.
La nouvelle version sera nommé macOS High Sierra.
D’abord la nouvelle version de Safari va bloquer la lecture automatique des vidéos et va mieux protéger la vie privée des utilisateurs notamment en vérifiant l’accès à l’historique.
L’application Photos est améliorée en permettant de filtrer les images ; les visages sont mieux reconnus et synchronisés avec tous les appareils. Photos va aussi ajouter des fonctions d’édition.
De nombreuses améliorations seront comprises dans le système concernant le système de fichier, la compression de vidéos, Métal 2.
Avec un kit de développement (external graphique), il sera possible de développer des applications de réalité virtuelle.
Cette version de l’OS est disponible en beta pour les développeurs dès maintenant et une beta publique sera lancée en Juin 2017.
Le matériel MAC va connaître des améliorations notamment au niveau des cartes graphiques ; le but étant de permettre de développer sur MAC pour la VR (mais cette soudaine passion pour la VR n’est-elle pas due à l’arrivée prochaine d’Apple sur ce nouveau marché ?). Une démonstration intéressante à lieu avec un casque HTC Vive. Cette démonstration est faite par Industrial Light and Magic avec du contenu Star Wars ce qui bien sûr plait beaucoup !
Les nouveaux Macs sont disponibles à l’achat dès maintenant.
Un iMac Pro fait sont apparition (disponible en fin 2017). Cet ordinateur sera équipé à partir du 8 coeurs Xeon Processeur. jusqu’au 18 coeurs Xeon Processeur.
La quatrième grande évolution concerne iOS.
iOS est installé sur 86 % des iPhones (en comparaison des 7 % d’Android 7).
iOS 11 est annoncé.
Il y a des améliorations de Messages (pas de nouveaux feux d’artifices ouf …).
Apple Pay va être utilisé pour des paiements entre personnes.
Siri va bien entendu connaître des évolutions avec des traductions automatiques. Siri est annoncé pouvoir mieux prédire ce que vous allez vouloir ensuite ; rien de révolutionnaire en fait.
Avec iOS 10, de très nombreuses photos et vidéos sont prises quotidiennement c’est donc tout naturellement que l’application Camera évolue pour proposer des photos encore meilleure et des vidéos de meilleure qualité avec un plus forte compression.
Le Control center évolue et est regroupé sur une seule page et est donc plus facile à utiliser.
Un nouveau mode fait son apparition : Do not disturb while driving. Dans ce mode, vos correspondant vont recevoir une réponse automatique.
Au travers de Home Kit, avec Airplay 2, on peut envoyer de la musique automatiquement sur des enceintes en multi-room.
Une des majeures évolutions de iOS 11 concerne l’App Store. Il y 500 millions de visites toutes les semaines sur l’App Store.
Les applications seront revues plus rapidement et l’application est maintenant redesignée ; ce design se rapproche de celui de l’application Music.
De nouvelle API font leur apparition issues du Machine Learning : vision API, natural language API.  ; il y a un ARKit qui permet d’utiliser la réalité augmentée ; il y a une démonstration : le logiciel reconnait la surface, il est alors possible d’ajouter des objets virtuels.
Une démonstration est faite par Wingnut AR ; c’est assez impressionnant j’ai vraiment hâte d »essayer cela !!
Des templates seront disponibles pour XCode.
La 5ème grande évolution de la keynote est consacrée à l’iPad.
Un nouvel iPad pro de 10,5 pouces fait son apparition.
Bien entendu les performances sont améliorées.
Pour l’iPad il y a une nouvelle application : Files
Et enfin « One last think » : la musique.
Une enceinte connectée supportant Siri se profile …
Cette enceinte s’appelle HomePod.
Si il y en a plusieurs dans la pièce, ils peuvent se synchroniser.
 

L'orgasme du développeur


Tout développeur expérimenté le sait : on a pas toujours le loisir de créer une application de A à Z d’en faire son bébé rien qu’à soi et de la voir grandir… Non souvent on doit récupérer et maintenir un logiciel qui est passé entre plusieurs mains et dont, au final, on ne connait pas grand chose mais pour lequel il faut résoudre un bogue bloquant et urgent … Et c’est justement ce qui m’est arrivé dernièrement et qui est l’objet de ce billet.
Ainsi on m’a demandé de corriger une application iOS qui dialogue avec un boîtier en Bluetooth Low Energy ; l’application est assez conséquente mais je connais iOS, l’Objective-C, le Swift (un peu) et le Bluetooth (j’ai eu l’occasion de mener plusieurs projets autour de cette technologie fort pratique) donc cela ne m’effraie pas plus que cela. Me voilà donc devant gérer cet ensemble et comprendre pourquoi le boitier ne se reconnecte pas de manière fiable lorsque l’application iOS est en background (arrière-plan) alors tout se passe bien si l’application est en foreground (premier plan).
J’essaie de nombreuses solutions mais je n’arrive toujours pas à comprendre pourquoi je ne reçois pas un message essentiel du système ! Qu’est-ce que je fait ou ne fait pas en amont pour que cet indispensable message ne me parvienne pas ?
Et là commence le doute ! En fait plus pour mes responsables que pour moi : je sais que je vais trouver le problème mais je ne sais pas dire quand et cela est dur à entendre et à communiquer au client … Mais au final c’est passionnant parce qu’il y a un challenge à relever et j’aime cela mais ce n’est pas au goût de tout le monde et bien entendu je suis le coupable tout désigné (limite incapable) … On va chercher des conseils à droite et à gauche et on m’incite à les suivre ; je le fais malgré moi car je ne comprends pas comment cela va me faire parvenir le message qui me manque … Toujours pas de solution, alors on trace, on met des logs, on me demande si j’ai vraiment fait ce que l’on m’a demandé (suggérer très fortement) laissant entendre que si j’avais appliqué les conseils prodigués cela aurait du fonctionner … De là à ce que l’on insinue que je mente ce n’est vraiment pas très loin …
La pression monte mais je prends néanmoins la semaine de vacances que j’avais posé … Cela continue à m’obséder pendant mes vacances alors je prends des initiatives (au moins je ne devrais pas me justifier car c’est sur mes vacances) et j’achète un sniffer qui va me permettre de voir ce qui se passe au bas niveau et comparer avec un autre type de boitier qui lui fonctionne … Je configure tout cela pendant mes vacances et on me laisse faire l’utiliser à mon retour de vacances pour continuer à investiguer …
Et là la source du problème finit par m’apparaitre ! Je me sens comme le Terminator dans Terminator 3 qui est à la recherche de cibles secondaires et qui découvre le sang de la cible ultra-prioritaire : John Connor ! Je manque de crier lorsque je m’en aperçois, l’orgasme est réellement tout proche, cet orgasme du développeur inversement proportionnel à la confiance que l’on m’accordait … Néanmoins il ne faut pas crier victoire trop vite : il faut tester encore et encore, comprendre pourquoi ce qui manque est la source du problème …
Comme je le soupçonnais mais je n’osais pas le dire : c’est le boitier et non l’application qui était en cause mais on m’accordait tellement peu de crédits qui fallait le prouver noir sur blanc et sans aucun doute …
Le boitier a été mis à jour et le problème a été définitivement résolu mais je ne suis pas prêt d’oublier comment j’y suis arrivé ni les difficiles moments passés … On aurait du fêter cela mais ce n’était pas à moi de le faire et j’attends toujours …

Einstein est de retour sous la forme d'un robot

professor-einstein
La sociéte Hanson Robotics a récemment débute une campagne de souscription sur le site Kickstarter pour financer son nouveau robot nommé Professor Einstein. Ce robot innovant qui est capable de s’animer (surtout au niveau du visage) a de nombreuses fonctionnalités lui permettant de se créer une place au sein de la famille.
Ce robot est tout d’abord un assistant vocal qui sait interpréter vos demandes orales et vous répondre grâce à ses hauts-parleurs ; il dispose aussi de ses propres applications autonomes ou téléchargeables sur le cloud ou bien en collaboration avec des applications tablettes.
Il semble doter d’un sens de l’humour qui saura vous divertir et ses expressions faciales sont assez divertissantes ; en tout cas je le trouve assez réussi. Malgré sa petite taille, il a un réel coté humain car la société Hanson Robotics maîtrise les expressions du visage et il n’est pas exclut que ce robot soit le point de départ d’une nouvelle génération d’humanoïde …
Plus d’informations (notamment le lien vers la campagne Kickstarter) : http://www.professoreinstein.com/

Immersion va proposer des locations de salles de réalité virtuelle

immersion-vrbnb
A partir du 14 Mars 2017, la société Immersion (spécialisée dans les interfaces innovantes et notamment la 3D) va permettre aux professionnels de louer des salles complètes dédiées à la réalité virtuelle.
Au travers de sa filiale VR Bnb, en plus des équipements nécessaires, les logiciels et l’accompagnement adéquats seront fournis pour que les professionnels puissent se concentrer sur les usages de la réalité virtuelle associés à leurs métiers.
Que ce soit pour un salon ou un show-room dédié, l’utilsation de la réalité virtuelle peut permettre au public de mieux se projeter dans un univers spécifique et de réellement s’immerger dans l’expérience qui est proposée, encore faut-il qu’elle soit pertinente, optimisée et utilisée à bon escient … Concernant ces derniers points, le savoir faire de la société Immersion sera primordial pour concevoir une expérience à la hauteur des attentes des professionnels.
Il faudra attendre mi-Mars pour avoir de plus ample informations.
Plus d’informations : http://www.vr-bnb.com/

Le LoRa IoT Challenge

lora_iot_challenge_48_heures_pour_realiser_un_objet_ou_un_service_connecte_base_sur_la_technologie_lorar
Les 17 et 18 Janvier va se tenir dans les locaux de l’Usine IO le premier LoRa IoT Challenge organisé par de grands groupes intéressés par des usages innovants des objets connectés utilisant notamment les réseaux LoRa.
Les réseaux LoRa (ou équivalent du type SigFox) sont particulièrement destinés au monde des objets connectés car il sont capables de relayer des informations sur plusieurs dizaines de km sans avoir besoin d’antennes importantes (c’est très loin de l’infrastructure nécessaire à un réseau de téléphonie mobile).
La bande passante est bien entendue partagée mais les émissions ne peuvent se faire qu’à certains moments, il n’y a donc pas de temps réel ou de grands transferts de paquets mais il est possible de recevoir ou envoyer des messages courts ; ce genre de communication bidirectionnelle est suffisante pour envoyer des données de température, des changements d’état ou de position.
Trois grands sujets seront proposés pour ce challenge (dont la soirée de lancement a eu lieu mi-Décembre) : smart-agri, smart-cities et smart-mobility.
Des webinars ont eu lieu pendant les deux premières semaines de Janvier pour présenter aux participants les kits LoRa qui seront mis à leur disposition pendant les deux jours du hackathon.
J’aurais du y participer mais le planning est un peu chargé en ce moment … Je vais néanmoins suivre les créations des équipes qui vont relever le défi (il y en a plus de 25 …
Plus d’informations : LoRa Challenge

Toontastic, un jeu de création de vidéos cartoon 3D

toontastic
Google vient de publier une application permettant de créer des petites vidéos cartoon 3D personnalisables ; cette application, nommée Toontastic, surtout destinée aux plus jeunes, est disponible sous iOS et Android et est assez original pour valoir que l’on s’y intéresse.
Lorsque vous allez créer un film, vous aurez le choix entre :

  • Une « Short Story » avec 3 parties
  • Une « Classic Story » avec 5 parties
  • Un « Science Report » comprenant 5 parties

Dans chacun des types de projet vous pourrez choisir un lieu parmi les 8 disponibles et qui sont assez soignés ou bien choisir de construire votre propre scène à partir des outils de l’application (cela demandera beaucoup plus de temps …).
Ensuite il vous faudra choisir les personnages et les déplacer dans la scène ; vous pourrez aussi enregistrer votre voix et vos explications pour inclure dans la vidéo.
L’application n’est pour le moment disponible qu’en anglais, tout n’est pas forcément intuitif mais en pratiquant 5 minutes on peut obtenir des résultats intéressants.
Ensuite il ne reste plus qu’à exporter la vidéo sur votre téléphone et la télécharger sur Youtube pour que le monde entier puisse s’émerveiller devant votre création.
Plus d’informations (en anglais) : https://toontastic.withgoogle.com/

Des trains Lego commandés par Arduino

nxshield-m-pour-arduino-mega-ou-android-adk
L’arduino et les Legos ne peuvent qu’aller bien ensemble ; du moins c’est mon avis et c’est pourquoi j’ai acheté un shield NXT pour l’Arduino Mega ADK (voir photo ci-dessus) et cela fonctionne plutôt bien … On peut ainsi commander des moteurs de Lego NXT ou bien recevoir des informations des capteurs et utiliser un programme Arduino pour gérer cet ensemble ; avec la facilité de construction des Legos et la modularité de la plateforme Arduino, cela enrichit fortement l’expérience.
Mais d’autres ont eu l’idée de hacker la télécommande infrarouge des Lego Power Functions pour envoyer des commandes à partir de leds reliée à un Arduino ; c’est ingénieux et permet de facilement commander des trains en Lego.
En tout cas j’adore et il faut que je réfléchisse comment utiliser un tel mécanisme pour animer mes Legos Mindstorms (pour les mettre en valeur j’ai déjà utilisé des leds NeoPixel).
Ci-dessous une vidéo d’explication (en anglais) :

CES 2017, la réalité virtuelle omniprésente

realite-virtuelle-ces-2017
La réalité virtuelle a été découverte par le grand public en 2016 ; au CES à Las Vegas, la prochaine étape se dessine déjà et si de nouveau casques sont annoncés (notamment des casques accompagnés par Microsoft), ce sont surtout les accessoires pour enrichir l’expérience de la réalité virtuelle qui commencent à émerger.
Si vous n’avez pas eu l’occasion de vivre une expérience en réalité augmentée alors je vous conseille fortement de vous y mettre rapidement, c’est la prochaine révolution vidéo-ludique … Le mieux est d’essayer de vrais casques, si possible avec des manettes tel que le Playstation VR ou bien le HTC Vive.
Ci-dessous une vidéo qui montre des accessoires qui vont bientôt pouvoir être ajoutés aux casques de réalité virtuelle.

VRScout résume très bien l’impression générale des visiteurs

Pour faire la promotion de son casque Gear VR (et des téléphones qui vont avec), Samsung n’hésite pas à installer de véritable attractions pour vous immerger un maximum dans un autre monde.

Il ne fait aucun doute que l’on est qu’au début de la réalité virtuelle et quand la première génération de matériel est aussi aboutie cela augure un bel avenir lorsque les usages se mettront en place et que les logiciels et jeux sauront tirer parti des capacités des casques ; d’autant plus que les premières versions sans fil commencent à pointer le bout de leur nez …
Beaucoup de liens sur la VR au CES 2017 : Upload VR