Anki tire sa révérence

La société américaine Anki ferme ses portes aujourd’hui et c’est une bien mauvaise nouvelle pour le domaine de la robotique ludique.

Je me souviens avoir découvert cette entreprise et ses circuits de voiture très innovant lors d’une keynote d’Apple pour vanter le fonctionnement du Bluetooth sur les iPhones.

Tous leurs produits, 3 principaux en tout, ont vraiment été des réussites technologiques et des innovations qui m’ont marqué.

Anki Drive proposait une vrai rupture dans les circuits de course radiocommandés en permettant une liberté sur le circuit (en commandant la voiture depuis son smartphone, en doublant quand on veut et en créant des dégâts virtuels à ses adversaires) et aussi de pouvoir jouer physiquement face à une IA !

Les premiers produits d’Anki ont eu du mal à être commercialisés hors des Etats-Unis et du Canada mais ce fur un réel plaisir de pouvoir faire des courses avec l’Anki Overdrive qui apportait la modularité à la première version d’Anki Drive.

L’arrivée de Cozmo a été une surprise et j’en ai acheté deux pour des cadeaux de Noël et ils ont beaucoup plu me semble-t-il.

Ce petit robot était vraiment marrant, intelligent, réactif et avec son propre caractère ; malheureusement il ne créait pas d’effet « Waouh » au premier abord car trop petit je pense mais dès qu’on le prenait en main et que l’on jouai avec on était forcément conquis. En plus la plupart des produits disposaient d’un SDK ce qui, pour le technomaniac, que je suis est un plus lors de l’achat d’un produit (j’ai d’ailleurs programmé les voitures Anki Overdrive).

Ce n’est vraiment pas facile de survivre dans le monde de la high-tech de niche !

Avec la disparition de la société Anki, les applications mobiles indispensables pour faire fonctionner les applications risquent de disparaître elles-aussi.

Les lunettes de Magic Leap entrent-elles enfin dans le monde réel ?

Comme beaucoup de personnes j’avais été très enthousiasmé par toutes les vidéos et les présentations de Magic Leap qui laissaient réellement augurer d’une évolution majeure dans la réalité augmentée.

Et puis les démonstrations réelles ont beaucoup trop tardé malgré des annonces de levées de fond valorisant la société à plus de deux milliards de dollars m’amenant à me demander si il y avait réellement un produit derrière les annonces.

Le concurrent annoncé des Hololens laissait donc Microsoft seul sur ce marché naissant avec un produit fini et commercialisé avec des démonstrations en temps réel ; même si les vidéos sont beaucoup plus alléchantes que l’expérience utilisateur (j’ai eu l’occasion de tester les Hololens et je n’ai pas été bluffé outre mesure mais il ne faut pas oublier que ce n’est que la première version et que les premiers produits de Microsoft sont très loin d’être aboutis).

Après la mise à disposition d’un kit de développement s’appuyant du Unity, on a eu droit à quelques streams sur Twitch (j’en ai d’ailleurs regardé un) mais au final difficile de savoir comment cela allait rendre pour les utilisateurs de lunettes ; au moins le hardware était visible lors de ces streams.

Enfin peu avant l’été il a été annoncé que les premiers kits seraient disponibles pendant l’été 2018 et le 8 Août la commercialisation a débuté aux Etats-Unis seulement pour un prix de 2295 dollars sachant qu’un technicien se déplace pour les installer et les configurer ; deux tailles sont disponibles mais il semble que l’on ne puisse pas utiliser de lunettes !

Il est clair que les Magic Leap manquent d’applications et ils étaient importants qu’ils puissent mettre rapidement à disposition des kits pour les développeurs.

Des journalistes américains ont eu la possibilité de tester les lunettes Magic Leap et leur avis est mitigé notamment à cause d’un angle de vision trop faible.

Plus d’informations : https://www.numerama.com/tech/405794-magic-leap-one-la-presse-us-deplore-le-champ-de-vision-trop-limite-et-le-manque-dimmersion.html

Et (en anglais) : https://www.cnbc.com/2018/08/08/magic-leap-one-creators-edition-first-look.html

Google I/O 2018


L’événement Google I/O est la grande conférence de Google dédiée au développeur ; elle a lieu du 8 au 10 Mai (la conférence Build de Microsoft a débuté le 7 Mai).
 
La conférence commence par un brin d’humour concernant les bug d’Android concernant les emoji de Cheeseburger et de bière qui n’étaient pas corrects.
Puis Google enchaîne sur le sujet très à la mode de l’intelligence artificielle avec des applications dans le domaine médical pour prédire des maladies.
L’AI est de plus en plus utilisé dans l’application Gmail pour proposer des phrases complètes.
Google Photos profite aussi des évolutions de l’intelligence artificielle pour améliorer les photos ou directement transformer la photo d’un document en PDF. Pour cela les baies de serveur sont équipés de processeurs spécifiques dans une version 3.0
Google souhaite améliorer Google Assistant et a ajouté 6 nouvelles voix et bientôt celle de John Legend ;
C’est Scott Huffman qui présente Google Assistant et ses améliorations ; 500 millions de devices fonctionnent avec Google Assistant. Il semble qu’il ne soit plus nécessaire de dire Ok Google à chaque fois et on peut faire plusieurs demandes dans une même phrase Le but est de communiquer plus naturellement avec Google Assistant.
Maintenant Google Assistant est intégré dans des « Smart Displays » tels que proposés par Lenovo et bien sûr plus intégré dans les mobiles Android (et plus tard dans les iPhones). Il sera inclut aussi dans Google Maps pour la fin de l’année.
Le Google Assistant semble aussi capable de passer un appel pour faire des réservations par exemple ; il y a une démonstration d’un rendez-vous chez le coiffeur et auprès d’un restaurant. Le but est de faire gagner du temps aux utilisateurs.
Google propose aussi des outils pour se déconnecter si on utilise trop les écrans.
L’application Google News a été repensée pour être plus simple et aller à l’essentiel.
Google explique les évolutions d’Android ; il se veut plus intelligent, plus simple et permettant de se sentir mieux en utilisant ses appareils électroniques.
Le Machine Learning est très à la mode et Google propose maintenant des APIs dédiées au Machine Learning (ML Kit) avec Firebase.
Android P introduit une nouvelle façon de naviguer entre les menus et les applications.
Des fonctionnalités sont ajoutées pour nous aider à ne pas être trop distrait par notre téléphone et à limiter nos usages.
Google Maps utilise l’appareil photo du téléphone mobile pour guider l’utilisateur en 3D (avec en plus un guide virtuel) ; bien entendu on voit aussi les magasins et les autres points d’intérêts.
Google Lens fonctionne de pair avec l’appareil photo et est capable de faire du copier coller de texte, de donner des informations sur des photos ou posters …
La dernière partie de la Google I/O est consacrée à Waymo qui nous explique comment l’intelligence artificielle et les API de Google permettent à l’entreprise de proposer un système de transport autonome sur voies publiques pour des usagers.
Plus d »informations : Google Events

Pokemon Go, j'ai enfin attrapé un Légendaire

Je l’avoue, je joue encore à Pokemon Go, et cela un an après sa sortie ! Has-been ? Peut-être mais comme je marche pas mal tous les jours, ce jeu me convient plutôt bien et j’aime les jeux qui permettent de bouger un peu. Pokemon Go me fait souvent marcher plus et sortir de chez moi le week-end, même si il arrive de je prenne la voiture (électrique) pour me rendre au seul Pokéstop de ma petite ville pour avoir mon bonus quotidien.
Je suis maintenant au niveau 33 avec 227 Pokemon dans mon Pokedex mais le matin du 31 Août 2017, alors que le principal événement avec la première série des Légendaires se termine ce même jour, je n’ai toujours pas attrapé le moindre de ces nouveaux Pokémon qui ne se montrent que lors de rais sur les arènes !
Il faut dire que je n’ai pas pris cela très au sérieux et que je n’avais fait que deux tentatives lors d’opportunités près de la gare de Rennes ; la première fois on a pas réussi à vaincre le Pokemon et la deuxième fois, on l’a battu mais je n’ai pas réussi à l’attraper avec les Pokeballs spéciales.
Si je veux avoir une chance d’attraper un de ces fameux Pokemon qui ont animé l’été des joueurs, il faut que je m’y prenne plus sérieusement ! J’ai donc rejoins un groupe Facebook puis un groupe Messenger de chasseurs et je pars me joindre à un groupe qui s’est donné rendez-vous à partir de 11h30 à République ; je quitte le travail avant midi et j’apprends par le groupe Messenger qu’ils se déplacent deux fois et qu’ils s’attaquent à un Sulfura près de la gare ; je leur indique que j’arrive mais il est déjà trop tard, ils partent au Palais St Georges ! Je me dépêche, je vois le groupe formé (voir la photo au-dessus), j’entre dans le parc et j’entend « l’animateur » qui me demande de me dépêcher, je commence à courir mais il est trop tard, ils sont déjà 20 ! Il ne me reste plus qu’à les regarder s’affairer ; il y a manifestement des bugs et des blocages au niveau serveur et c’est assez compliqué pour eux de réussir le raid ; en tout il y a quand même près de 30 personnes mais tout le monde ne participe pas ; je suis spectateur malgré moi … Au final peu arrivent à avoir le Légendaire …
Ensuite il faut repartir à la chasse, certains voudraient attraper un Sulfura d’autres un Artikodin qui a « poppé » par loin ; au final plus de la moitié des trente personnes (de presque tous les âges) se dirigent vers le parlement pour le raid contre l’Artikodin, je suis de la partie et j’espère de nouveau réussir mon objectif. On se lance assez rapidement dans le raid malgré quelques bogues serveurs (mises à jour en cours ? surcharge à cause du dernier jour de l’événement de l’été) on parvient à battre le Légendaire, il faut maintenant l’attraper. Si la bataille est collective, une fois vaincu, chacun doit tenter d’attraper le Pokémon Légendaire avec un nombre de Pokéballs limités (près d’une dizaine) et je ne suis pas très bon à cet exercice, il y a de la pression et je manque cet exercice ! Le Pokémon Légendaire ne sera pas encore dans mon Pokédex cette fois-ci …
Néanmoins une partie du groupe a repéré un autre raid à 10 minutes environ ; le raid sera disponible deux heures et certains vont acheter des sandwitchs avant de s’y rendre ; je suis avec deux autres personnes et finalement on se sépare ; je décide d’aller les attendre à l’arène où se passe le Raid. Il y a déjà 4 personnes sur place et rapidement une dizaine d’autres personnes arrivent et on lance le raid.
Avec un tel groupe, le Pokémon est vaincu plutôt facilement (il me restait encore 2 Pokemon sur les 6 autorisés) et vient maintenant la phase cruciale du lancer de Pokéball. Je n’ai droit qu’à 12 essais, il me faut impérativement être meilleur que tout à l’heure sachant que je ne pourrai pas tenter un autre raid avant de retourner au travail. Je m’applique donc, je le goinfre de toute sorte de baies mais il ne veut pas rester dans la Pokeball, il sort au premier ou deuxième tour à chaque fois ! Plus de deux essais, je lance et j’ai un message super, va-t-il enfin rester ? Oui ça y est je le tiens mon premier Légendaire, il était temps, je vais pouvoir le montrer à mes filles ce soir !
Ci-dessous une image de la « Bête » enfin attrapée :

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Toontastic, un jeu de création de vidéos cartoon 3D

toontastic
Google vient de publier une application permettant de créer des petites vidéos cartoon 3D personnalisables ; cette application, nommée Toontastic, surtout destinée aux plus jeunes, est disponible sous iOS et Android et est assez original pour valoir que l’on s’y intéresse.
Lorsque vous allez créer un film, vous aurez le choix entre :

  • Une « Short Story » avec 3 parties
  • Une « Classic Story » avec 5 parties
  • Un « Science Report » comprenant 5 parties

Dans chacun des types de projet vous pourrez choisir un lieu parmi les 8 disponibles et qui sont assez soignés ou bien choisir de construire votre propre scène à partir des outils de l’application (cela demandera beaucoup plus de temps …).
Ensuite il vous faudra choisir les personnages et les déplacer dans la scène ; vous pourrez aussi enregistrer votre voix et vos explications pour inclure dans la vidéo.
L’application n’est pour le moment disponible qu’en anglais, tout n’est pas forcément intuitif mais en pratiquant 5 minutes on peut obtenir des résultats intéressants.
Ensuite il ne reste plus qu’à exporter la vidéo sur votre téléphone et la télécharger sur Youtube pour que le monde entier puisse s’émerveiller devant votre création.
Plus d’informations (en anglais) : https://toontastic.withgoogle.com/

Une animation par smartphones dans un stade signée Light4Events

Light4Events Match rugby
(Crédits photo : le Mayol’s club)
Lors du match de rugby opposant le Rugby Club de Toulon au Racing 92 qui s’est déroulé lors de la 15ème journée de TOP 14, les possesseurs de smartphones iPhone et  Android pouvaient participer à des animations dans le stade grâce à l’application Light4Events.
Cette animation fait la démonstration d’une utilisation intelligente et innovante des smartphones lors de grands événements (pas seulement pour twitter ..) ; le public peut ainsi participer au spectacle et ne plus être seulement spectateur ou supporter ; évidemment cela rend beaucoup mieux la nuit et il faut une communication adaptée pour que le public télécharge et utilise l’application au bon moment.
twitter_mayols-club-1
(Crédits photo : le Mayol’s club)
Mise à jour le 18 Janvier 2016 :
Après avoir échangé sur Twitter et sur Skype avec l’un des passionnés représentant de Light4Events, j’ai pu en découvrir plus concernant ce service gratuit et innovant pour les spectateurs. Ainsi si la principale vocation de l’application concerne des animations innovantes et recherchant l’effet « Waouh », il y a vraiment un intérêt pour le spectateur qui interagit et n’est donc plus passif.
J’ai eu la possibilité d’avoir une démonstration en direct des fonctionnalités de l’application et c’est réellement très réactif et transforme temporairement le smartphone.
Les contenus envoyés en direct pendant ou avant l’événement peuvent être de différents types :

  • des couleurs avec des animations
  • des images
  • du contenu web interactif
  • des sons

Il est aussi possible pour les utilisateurs de répondre à des questions rapidement à la fin de l’événement ; les statistiques des réponses pouvant alors être diffusés sur grand écran lorsque suffisamment de réponses auront été reçues.
Cette application est déjà utilisé lors de concerts à Paris lors de match de volley-ball et prochainement lors d’un Opéra où le public pourra intervenir sur le déroulé pour une expérience réellement innovante.
Je vous invite à aller sur le site de Light4Events  pour avoir de plus amples informations et regarder aussi la chaîne Youtube.
Pour voir la vidéo à 360° : https://youtu.be/nUYETptncIg
Le lien vers l’application Android : Android Google Play
Le lien vers l’application iOS : App Store Apple
 

Station F, le futur point de départ de centaines de start-ups

station-f
Le plus grand espace dédié aux startups va ouvrir à Paris le 1er Avril 2017 ; ce projet, nommé Station F, est porté par Xavier Niel et d’autres investisseurs et proposera plus de 3000 stations de travail (à partir de 195 Euros par mois) pour jeunes entreprises qui viendront s’installer.
Les candidatures sont d’ores et déjà ouvertes et il semblerait que les demandes d’inscription soient nombreuses dans ce lieu où les idées, le code et les prototypes font fuser quasiment 24h/24 et 7j/7.
Des fonds d’investissements ainsi que des entreprises mondiales reconnues (Facebook, Ventes Privées …) seront aussi présents dans la Station F pour investir dans les projets porteurs ou accompagner leur développement.
De nombreuses commodités seront aussi présentes dans ce lieu notamment un restaurant et plusieurs cuisines. Enfin à 10 minutes de cet espace et dans un futur proche, des appartements pourront être loués pour 600 personnes afin de rester toujours à proximité …
Plus d’informations : Les Echos

Orange Developer Challenge, mon équipe termine en deuxième position

Pendant deux jours (les 28 et 29 Novembre), j’ai participé au hackaton Orange Developer Challenge à Paris au siège d’Orange Gardens à Chatillon.
J’étais dans une équipe Mobizel-6TM et on a présenté un projet nommé e-Jiminy et on a terminé à la deuxième place de la catégorie Espoirs, on est plutôt fier !
mobizel-orange-developer-challenge
mobizel-orange-developer-challenge-01
Bientôt plus d’informations concernant le projet.
Plus d’informations : http://www.orange.com/fr/actualites/2016/novembre/Orange-Developer-Challenge-2016-innover-plus-vite-ensemble

Evénement HTC Vive – Demooz du 5 Novembre 2016

HTC Vive Demooz

 

Pour initier l’opération Ambassadeurs HTC Vive, Demooz et HTC organisent 3 événements (deux à Paris et un à Toulouse) pour faire découvrir le casque de réalité augmenté à tous les heureux sélectionnés (la crème de la crème comme il a été entendu).

 

Pour le premier événement qui s’est déroulé dans les locaux de HTC à Boulogne-Billancourt, 25 futurs ambassadeurs avaient fait le déplacement de différents lieux de France (Lyon, Bordeaux, Nantes, Rennes, Paris, …) ; il n’y avait que des hommes pas une seule femme, comme plusieurs personnes l’ont souligné.

 

Nous avons donc découvert la salle de repos de HTC qui a tout de l’ambiance d’une startup avec son baby-foot, son jeu de fléchette, sa console XBox et son café à volonté … Une autre salle a aussi été utilisée pour nous expliquer l’installation et la configuration du HTC Vive. Nous n’avons pas eu le temps pour faire beaucoup de démos mais tout le monde était aussi impatient de l’installer chez soi …

 

Deux personnes de HTC étaient présentes lors de l’événement et ont répondu à l’ensemble des questions que se posaient les futurs ambassadeurs … Stéphane de la société Demooz nous a lui présenté la société et le programme des Ambassadeurs.

 

Tous les participants se sont aussi présentés et le domaine de l’informatique étaient très largement représenté avec des étudiants mais aussi des développeurs et tous étaient brûlaient d’une folle envie de pouvoir jouer avec le formidable casque de réalité virtuelle qu’est le HTC Vice
Après cette sympathique étape, nous avons assisté à une présentation de l’équipe de HTC et du HTC Vice ainsi qu’à une présentation de Demooz.

 

Ensuite nous sommes entrés dans le vif du sujet avec un bref rappel de l’historique du casque ; c’est lors d’un événement à Barcelone en 2015 que le casque fut dévoilé la première fois, il est le fruit d’une collaboration avec Valve ; après l’avoir dévoilé, 20 000 casques ont été envoyés à des concepteurs de jeux ou de logiciels pour qu’ils puissent créer des applications compatibles pour la sortie du HTC Vive en 2016 ;  les pré-commandes mondiales ont démarré à la fin du premier trimestre 2016. Ainsi les logiciels VR compatibles avec le HTC Vive peuvent être téléchargés à l’aide du logiciel Steam sous Windows mais depuis quelques semaines en utilisant Viveport, un utilitaire dédié exclusivement au casque HTC Vive.

 

A noter que certains ambassadeurs vont aussi développer avec le VIVE et dans ce cadre, HTC et Demooz sont intéressés pour avoir leur retour sur leurs réalisations et qu’ils puissent aussi les faire partager à la communauté.

HTC vive Demooz

Le casque et ses accessoires ont ensuite été présentés en détails et l’accent a été mis sur les deux points forts du casque comparé à la concurrence (l’Occulus Rift et le Playstation VR notamment) : le déplacement dans la pièce (avec le tracking) et la résolution de 2160 par 1200 à 90 Hz (soit 1080 par 1200 pour chaque oeil). Pour profiter de la meilleure expérience qui soit avec le casque de réalité HTC Vive, il est préférable de jouer debout (alors que pour le Playstation VR on est principalement assis), on peut ainsi mieux vivre son expérience et être plus immergé. De plus les contrôleurs du Vive permettent de représenter les mains …

 

Parmi les autres points à retenir concernant les différents éléments présents dans la boite et qui sont à configurer, il faut savoir que :
– il y a un boitier de liaison à installer entre le Vive et l’ordinateur
– il est préférable de connecter ce boitier en utilisation le port HDMI plutôt que le mini-displayport
– la distance maximale entre les deux lighthouses (petits boitiers qui s’occupent de faire le tracking de l’utilisation et des manettes dans l’espace) est de 5 mètres ; il faut que ces deux boitiers se voient, soient placés quasiment à la même hauteur et qu’il puissent aussi voir le sol.
– il y a des leds sur ces boitiers qui indiquent leur statut
– les manettes Vive ont des gâchettes et contiennent 24 capteurs

 

Concernant les logiciels disponibles, il y en a aujourd’hui plus de 500 sur Steam et il y en a de nouveaux quasiment tous les jours et il y a maintenant aussi Viveport qui va proposer du contenu ; il y a donc là-dedans de très nombreux éléments à utiliser pour découvrir le Vive et faire les démonstrations.

 

Mais le HTC Vive n’est pas seulement destiné aux particuliers, HTC a noué de très nombreux partenariats dans le monde pour faire entrer ce casque de réalité virtuelle dans les entreprises ; il y a de nombreux domaines professionnels qui sont intéressés pour utiliser ce nouvel outil notamment dans le cadre de formations, de configurations de cuisine (Ikea) ou de voitures (BMW et Audi) ; d’ailleurs 800 centres Audi dans le monde vont s’équiper de HTC Vive pour remplacer le configurateur de voitures et permettre aux futurs acheteurs de voiture de découvrir le plus précisément possible leur futur véhicule.

 

Quels sont les rôles de Demooz et des ambassadeurs Demooz ?
Le besoin auquel Demooz essaie de répondre, c’est de pouvoir faire essayer avant d’acheter en mettant en relation une communauté de passionnés possesseurs de produits et des gens qui veulent essayer ces produits.
Les Ambassadeurs ont eux le focus sur un produit, surtout sur des produits qui nécessitent une prise en main et une découverte avant d’acheter ; c’est bien entendu le cas du casque HTC Vive parce qu’utiliser ce casque c’est réellement vivre une expérience et il ne faut pas que cela reste virtuel pour séduire les potentiels acheteurs.
Le programme HTC Vive va durer 4 mois ; 38 villes sont représentées dans l’opération et pendant cette durée, en plus des démonstrations à des testeurs, il y aura aussi des petits challenges à relever …
Les ambassadeurs existants sur d’autres programmes nous ont aussi fait part de leurs expériences, sur la durée des démonstrations et aussi sur le fait qu’il faut rester honnête dans sa présentation et ne pas essayer de vendre le produit …

 

HTC Vive Demooz
Le groupe s’est alors séparé en deux, pendant que Stéphane de Demooz présentait la version v2 du site www.demooz.fr qui sortira à la Mi-Novembre à la moitié du groupe, l’autre moitié allait découvrir l’installation et le paramétrage du HTC Vive.

 

La phase d’installation du Vive et son paramétrage furent assez enrichissants et on a pu voir comment définir la pièce, initialiser le sol et surtout faire connaissance avec les playlists ; c’est une fonctionnalité très importante quand on veut faire des démos puisque cela lance des logiciels VR pendant des durées paramètrées en secondes ; il faut absolument que HTC nous fasse parvenir leur playlist …

 

A la fin de l’événement, les ambassadeurs se sont vus remettre leur boîte contenant le précieux casque de réalité virtuelle ; ceux qui repartaient en voiture ont eu droit à un gros carton et ceux qui repartaient en transport en commun ont eu des cartons plus petits et donc plus faciles à transporter (mais certains ont quand même du prendre le gros carton dans le métro et le train) ; pour les autres événements il faudra indiquer les dimensions du carton car c’est vraiment imposant …

 

Merci à HTC et à Demooz pour cet événement.

Testeur, demoozeur et bientôt ambassadeur HTC Vive

J’ai découvert le site www.demooz.fr grâce à un tweet qui a retenu mon attention il y a quelques mois de cela ; j’ai alors eu l’occasion de tester un ordinateur portable d’un ambassadeur Asus-Demooz dans un bar de rennes un midi (c’était à l’époque des manifestations contre la Loi Travail et en attendant à l’extérieur je me souviens encore de l’hélicoptère qui survolait le centre ville et aussi des CRS que j’avais croisé …).

 

Le site Demooz, conçu avec amour à Bordeaux et Toulouse (d’après ce que l’on peut lire sur le site internet), permet de mettre en relation des personnes qui souhaitent découvrir un produit (les testeurs) avec des personnes qui possèdent ce produit et proposent de le faire découvrir (des « Demoozeurs » ) ; au travers de l’interface du site internet, ces deux catégories de personnes peuvent alors discuter et convenir d’un rendez-vous pour découvrir le produit (souvent des produits High-Tech : des ordinateurs, des téléphones, des aspirateurs … Lorsque le test est réalisé, le Testeur et le Demoozeur échangent un code permettant de valider leur rencontre (et accessoirement de gagner des points sur le site).

 

Il existe une troisième catégorie de communauté sur le site, ce sont des Ambassadeurs ; ces personnes se sont portées volontaires pour recevoir un produit gratuitement (et éventuellement le garder à la fin de la période de démo) et le faire découvrir aux testeurs intéressés. Ainsi, par exemple, Dyson a un partenariat avec le site www.demooz.fr et a sélectionné 37 ambassadeurs pour son aspirateur haut de gamme V8 Absolute (environ 600 Euros mais les testeurs peuvent avoir une réduction de 20 % sur le produit ce qui est loin d’être négligeable).
C’est dans ce cadre que j’ai pu tester cet aspirateur et en même temps faire tester le Playstation VR et les lamps Philips Hue à deux personnes ; on a ainsi organisé une réunion multi-tests

 

Le Samedi 5 Novembre, je vais officiellement devenir Ambassadeur pour Demooz avec le HTC Vive et je vais le chercher lors d’un événement organisé par Demooz et HTC à Boulogne-Billancourt dans les locaux de HTC …

 

Plus d’informations : www.demooz.fr