Anki tire sa révérence

La société américaine Anki ferme ses portes aujourd’hui et c’est une bien mauvaise nouvelle pour le domaine de la robotique ludique.

Je me souviens avoir découvert cette entreprise et ses circuits de voiture très innovant lors d’une keynote d’Apple pour vanter le fonctionnement du Bluetooth sur les iPhones.

Tous leurs produits, 3 principaux en tout, ont vraiment été des réussites technologiques et des innovations qui m’ont marqué.

Anki Drive proposait une vrai rupture dans les circuits de course radiocommandés en permettant une liberté sur le circuit (en commandant la voiture depuis son smartphone, en doublant quand on veut et en créant des dégâts virtuels à ses adversaires) et aussi de pouvoir jouer physiquement face à une IA !

Les premiers produits d’Anki ont eu du mal à être commercialisés hors des Etats-Unis et du Canada mais ce fur un réel plaisir de pouvoir faire des courses avec l’Anki Overdrive qui apportait la modularité à la première version d’Anki Drive.

L’arrivée de Cozmo a été une surprise et j’en ai acheté deux pour des cadeaux de Noël et ils ont beaucoup plu me semble-t-il.

Ce petit robot était vraiment marrant, intelligent, réactif et avec son propre caractère ; malheureusement il ne créait pas d’effet « Waouh » au premier abord car trop petit je pense mais dès qu’on le prenait en main et que l’on jouai avec on était forcément conquis. En plus la plupart des produits disposaient d’un SDK ce qui, pour le technomaniac, que je suis est un plus lors de l’achat d’un produit (j’ai d’ailleurs programmé les voitures Anki Overdrive).

Ce n’est vraiment pas facile de survivre dans le monde de la high-tech de niche !

Avec la disparition de la société Anki, les applications mobiles indispensables pour faire fonctionner les applications risquent de disparaître elles-aussi.

Avis sur l'enceinte connectée Sonos One


L’enceinte connectée Sonos répond à mes attentes à la fois en terme d’écoute de musique mais aussi d’assistant vocal puisqu’elle intègre Alexa et ses nombreuses “Skills”.
La qualité sonore met bien en valeur la musique et les basses ressortent suffisamment bien pour reproduire encore plus fidèlement les morceaux dynamiques.
L’installation se révèle très facile grâce à l’application mobile surtout si on possède déjà un autre produit.
Bien entendu de nombreux services de streaming musicaux sont disponibles (Spotify, Deezer …) mais aussi Apple Music ce qui est plutôt rare pour le moment car Apple souhaite privilégier ses propres produits. L’enceinte doit être connectée à Internet par Wifi ou bien par Ethernet ce qui est un vrai plus pour la qualité de service.
L’application mobile Sonos offre la possibilité de procéder à de nombreux réglages, de mettre en favoris des Playlists ou de diffuser la musique en multiroom ce que j’apprécie particulièrement.
La présence d’Alexa dans l’enceinte est un véritable plus car, en plus de répondre à des questions divers et variées, il est aussi possible de commander des éléments de la maison (lumière Philips Hue, prises …) ; il est existe de plus en plus de produits domotiques compatibles avec Alexa donc l’enceinte devient aussi un élément de contrôle de la maison.
On peut facilement installer d’autres enceintes dans d’autres pièces ou bien les faire fonctionner avec un Sonos Beam pour obtenir un home cinéma.

Casque Plantronics BackBeat GO 810, une réduction de bruit efficace


Pour échapper aux bruits parasites lors de mes déplacements en bus ou en train et apprécier ma musique ou mes livres audio, je recherchais un casque audio d’une réduction de bruit efficace et qui puisse me restituer fidèlement ce que je souhaite écouter depuis mon téléphone portable.
J’ai donc fait le choix de ce casque et il m’accompagne quotidiennement depuis près de deux semaines maintenant ; la réduction de bruit me permet de bien entendre la musique et réellement apprécier mes playlists. La connexion en Bluetooth vers mon téléphone mobile est stable et de qualité constante ; il est aussi possible d’utiliser le câble mini-jack fourni. L’application mobile BackBeat permet de faire des réglages fins du casque (équaliseur notamment), de connaître son temps d’utilisation mais aussi de faire des mises à jour du casque.
Avec le casque sur les oreilles (il tient chaud par ces temps hivernaux) il est aussi possible de répondre à des appels et la qualité sonore est là aussi au rendez-vous ; en ce qui concerne le micro, mes correspondants n’ont pas semblé avoir de problème pour m’entendre lors de nos conversations. La réduction de bruit peut être activée ou désactivée facilement sans retirer le casque en appuyant simultanément sur les deux boutons et volumes et on a une confirmation orale dans le casque ce qui est vraiment très pratique.
La boîte du casque contient un sac de transport, un câble mini-jack et un câble de rechargement de la batterie interne.

Keecker et les jeux vidéos


 
 
 
 
 
 
 
 

J’ai la chance de pouvoir tester un robot Keecker grâce au site Demooz et parmi les nombreuses fonctionnalités de divertissement de ce robot multimédia se trouve la possibilité de jouer à des jeux vidéos compatibles Android TV.

Pour cela il suffit de télécharger le jeu depuis le Google Play store sur le robot ou depuis son téléphone et ensuite on peut jouer :

– avec jeux compatibles avec Android TV et avec lesquels on peut jouer à plusieurs en ayant chacun l’application sur son téléphone Android (Beach Buggy Racing par exemple)

– avec un simulateur de Joystick sur son téléphone Android (pas encore essayer mais théoriquement cela doit fonctionner)

– avec une manette Bluetooth ; personnellement j’ai acheté une manette GameSir T1 à 30 Euros et cela fonctionne bien

Vidéo de démonstration avec un jeu vidéo :


Plus d’informations : www.keecker.com

Google I/O 2018


L’événement Google I/O est la grande conférence de Google dédiée au développeur ; elle a lieu du 8 au 10 Mai (la conférence Build de Microsoft a débuté le 7 Mai).
 
La conférence commence par un brin d’humour concernant les bug d’Android concernant les emoji de Cheeseburger et de bière qui n’étaient pas corrects.
Puis Google enchaîne sur le sujet très à la mode de l’intelligence artificielle avec des applications dans le domaine médical pour prédire des maladies.
L’AI est de plus en plus utilisé dans l’application Gmail pour proposer des phrases complètes.
Google Photos profite aussi des évolutions de l’intelligence artificielle pour améliorer les photos ou directement transformer la photo d’un document en PDF. Pour cela les baies de serveur sont équipés de processeurs spécifiques dans une version 3.0
Google souhaite améliorer Google Assistant et a ajouté 6 nouvelles voix et bientôt celle de John Legend ;
C’est Scott Huffman qui présente Google Assistant et ses améliorations ; 500 millions de devices fonctionnent avec Google Assistant. Il semble qu’il ne soit plus nécessaire de dire Ok Google à chaque fois et on peut faire plusieurs demandes dans une même phrase Le but est de communiquer plus naturellement avec Google Assistant.
Maintenant Google Assistant est intégré dans des « Smart Displays » tels que proposés par Lenovo et bien sûr plus intégré dans les mobiles Android (et plus tard dans les iPhones). Il sera inclut aussi dans Google Maps pour la fin de l’année.
Le Google Assistant semble aussi capable de passer un appel pour faire des réservations par exemple ; il y a une démonstration d’un rendez-vous chez le coiffeur et auprès d’un restaurant. Le but est de faire gagner du temps aux utilisateurs.
Google propose aussi des outils pour se déconnecter si on utilise trop les écrans.
L’application Google News a été repensée pour être plus simple et aller à l’essentiel.
Google explique les évolutions d’Android ; il se veut plus intelligent, plus simple et permettant de se sentir mieux en utilisant ses appareils électroniques.
Le Machine Learning est très à la mode et Google propose maintenant des APIs dédiées au Machine Learning (ML Kit) avec Firebase.
Android P introduit une nouvelle façon de naviguer entre les menus et les applications.
Des fonctionnalités sont ajoutées pour nous aider à ne pas être trop distrait par notre téléphone et à limiter nos usages.
Google Maps utilise l’appareil photo du téléphone mobile pour guider l’utilisateur en 3D (avec en plus un guide virtuel) ; bien entendu on voit aussi les magasins et les autres points d’intérêts.
Google Lens fonctionne de pair avec l’appareil photo et est capable de faire du copier coller de texte, de donner des informations sur des photos ou posters …
La dernière partie de la Google I/O est consacrée à Waymo qui nous explique comment l’intelligence artificielle et les API de Google permettent à l’entreprise de proposer un système de transport autonome sur voies publiques pour des usagers.
Plus d »informations : Google Events

Immersion va proposer des locations de salles de réalité virtuelle

immersion-vrbnb
A partir du 14 Mars 2017, la société Immersion (spécialisée dans les interfaces innovantes et notamment la 3D) va permettre aux professionnels de louer des salles complètes dédiées à la réalité virtuelle.
Au travers de sa filiale VR Bnb, en plus des équipements nécessaires, les logiciels et l’accompagnement adéquats seront fournis pour que les professionnels puissent se concentrer sur les usages de la réalité virtuelle associés à leurs métiers.
Que ce soit pour un salon ou un show-room dédié, l’utilsation de la réalité virtuelle peut permettre au public de mieux se projeter dans un univers spécifique et de réellement s’immerger dans l’expérience qui est proposée, encore faut-il qu’elle soit pertinente, optimisée et utilisée à bon escient … Concernant ces derniers points, le savoir faire de la société Immersion sera primordial pour concevoir une expérience à la hauteur des attentes des professionnels.
Il faudra attendre mi-Mars pour avoir de plus ample informations.
Plus d’informations : http://www.vr-bnb.com/

Le LoRa IoT Challenge

lora_iot_challenge_48_heures_pour_realiser_un_objet_ou_un_service_connecte_base_sur_la_technologie_lorar
Les 17 et 18 Janvier va se tenir dans les locaux de l’Usine IO le premier LoRa IoT Challenge organisé par de grands groupes intéressés par des usages innovants des objets connectés utilisant notamment les réseaux LoRa.
Les réseaux LoRa (ou équivalent du type SigFox) sont particulièrement destinés au monde des objets connectés car il sont capables de relayer des informations sur plusieurs dizaines de km sans avoir besoin d’antennes importantes (c’est très loin de l’infrastructure nécessaire à un réseau de téléphonie mobile).
La bande passante est bien entendue partagée mais les émissions ne peuvent se faire qu’à certains moments, il n’y a donc pas de temps réel ou de grands transferts de paquets mais il est possible de recevoir ou envoyer des messages courts ; ce genre de communication bidirectionnelle est suffisante pour envoyer des données de température, des changements d’état ou de position.
Trois grands sujets seront proposés pour ce challenge (dont la soirée de lancement a eu lieu mi-Décembre) : smart-agri, smart-cities et smart-mobility.
Des webinars ont eu lieu pendant les deux premières semaines de Janvier pour présenter aux participants les kits LoRa qui seront mis à leur disposition pendant les deux jours du hackathon.
J’aurais du y participer mais le planning est un peu chargé en ce moment … Je vais néanmoins suivre les créations des équipes qui vont relever le défi (il y en a plus de 25 …
Plus d’informations : LoRa Challenge

Des trains Lego commandés par Arduino

nxshield-m-pour-arduino-mega-ou-android-adk
L’arduino et les Legos ne peuvent qu’aller bien ensemble ; du moins c’est mon avis et c’est pourquoi j’ai acheté un shield NXT pour l’Arduino Mega ADK (voir photo ci-dessus) et cela fonctionne plutôt bien … On peut ainsi commander des moteurs de Lego NXT ou bien recevoir des informations des capteurs et utiliser un programme Arduino pour gérer cet ensemble ; avec la facilité de construction des Legos et la modularité de la plateforme Arduino, cela enrichit fortement l’expérience.
Mais d’autres ont eu l’idée de hacker la télécommande infrarouge des Lego Power Functions pour envoyer des commandes à partir de leds reliée à un Arduino ; c’est ingénieux et permet de facilement commander des trains en Lego.
En tout cas j’adore et il faut que je réfléchisse comment utiliser un tel mécanisme pour animer mes Legos Mindstorms (pour les mettre en valeur j’ai déjà utilisé des leds NeoPixel).
Ci-dessous une vidéo d’explication (en anglais) :

Wenow au CES 2017 pour sensibiliser à l'éco-conduite

img_0258
La société française Wenow propose aux entreprises et aux particuliers une solution innovante pour leur permettre de suivre la consommation de C02 de leur véhicule et de recevoir des conseils pour émettre moins de ce gaz et donc de moins polluer. Cette solution est composée d’un petit boitier que l’on branche dans sa voiture et d’une application mobile qui dialogue avec le boitier et l’utilisateur.
Cette société est actuellement présente au CES de Las Vegas et sensibilise les visiteurs à l’éco-conduite en utilisant un circuit de voiture (les spécialistes auront reconnus les Anki Overdrive) pour lequel l’objectif est de parcourir la plus grande distance avec un volume de carburant prédéfini.
Wenow CES
Pour parcourir la plus grande distance, il faut donc se montrer économe et utiliser les accélérations brutales avec parcimonie et cela sans oublier d’éviter les obstacles qui sont sur votre route … En étant économe, on va donc moins consommer, moins polluer et aller plus loin avec la même quantité de carburant, cela contribue à émettre moins de pollution …
Pour plus d’informations, je vous invite à vous rendre sur le site de Wenow : www.wenow.com vous y trouverez des détails complémentaires concernant l’éco-conduite.

Drones 2017, hors-série n°1 de Planète Robots, première lecture de l'année

Drones 2047, Hors série numéro 1 de Planète Robots
C’est le 31 Décembre que j’ai enfin réussi à acheter le premier Hors Série du magazine Planète Robots ; victime de son succès et traitant d’un sujet intéressant et d’actualité, il ne fut pas facile à trouver.
Intitulé Drones 2017, il contient énormément d’informations intéressantes que vous souhaitiez acquérir un drone ou non … Connaissant une très forte croissance ces dernières années, les quad rotors prennent peu à peu leur envol dans de nombreux secteurs notamment à la télévision ; ainsi si vous vous demandez comment certains angles de vue sont réalisés lors d’événements sportifs, vous constaterez certainement que des vidéos proviennent de drones.
Cerise sur le gâteau : vous pourrez y lire deux articles dont je suis l’auteur.
Bonne lecture à toutes et à tous et bon pilotage  …
Plus d’informations : http://www.planeterobots.com/