Salon du jeu vidéo à Plessé

Pour la 3ème année consécutive, j’étais présent au Salon du Jeu vidéo à Plessé pour animer des stands dédiés à la réalité virtuelle. J’avais amené un HTC Vive et un Playstation VR et j’ai fait plus de 400 démos pendant les 3 jours.
Ce salon est original car tous les bénéfices sont reversés à des jeunes porteurs de projets pour leur financer des voyages ; en participant à ce salon je fais donc une bonne action et contribue à aider les jeunes qui ont des projets.
Je suis resté très classique dans les démonstrations pour que l’expérience dure environ 5 minutes par personne : sur le HTC Vive c’était le jeu Space Pirate Trainer qui se jouait ; il est très facile à prendre en main avec le pistolet et le bouclier et sur le Playstation VR (avec le volant Logitech G29 et le siège) c’était 2 tours de pistes dans Gran Turismo Sport (un circuit au Japon) ; le record sur les 3 jours fut de 3,38 minutes.
Ce fut vraiment très intense et fatiguant ; pas facile de demander aux testeurs de valider mes démos sur Demooz … Sur 400 démos seulement 5 auront été validées pour le moment.
Il y avait beaucoup, vraiment beaucoup de postes en FreePlay et aucun stand de vente, c’est la volonté des organisateurs.
Je n’ai pas compté le nombre d’ordinateurs des années 80 et 90, c’était assez incroyable.
Je n’ai vu aucun journaliste ni youtubeurs ; la réalité virtuelle devient au final très classique.
Félicitations aux organisateurs qui ont réussi leur pari avec plus de 3500 visiteurs sur les 3 jours ; quand on commence à avoir une cantine pour les bénévoles, on entre dans une autre dimension. Changer de lieu n’était pas un pari gagné d’avance.
Quelques photos ci-dessous (j’ai oublié pas mal de lieux et j’ai mis plus de photos de VR ; j’ai pris les photos avant l’ouverture au public):

 
 
 
 

Avis sur l'enceinte connectée Sonos One


L’enceinte connectée Sonos répond à mes attentes à la fois en terme d’écoute de musique mais aussi d’assistant vocal puisqu’elle intègre Alexa et ses nombreuses “Skills”.
La qualité sonore met bien en valeur la musique et les basses ressortent suffisamment bien pour reproduire encore plus fidèlement les morceaux dynamiques.
L’installation se révèle très facile grâce à l’application mobile surtout si on possède déjà un autre produit.
Bien entendu de nombreux services de streaming musicaux sont disponibles (Spotify, Deezer …) mais aussi Apple Music ce qui est plutôt rare pour le moment car Apple souhaite privilégier ses propres produits. L’enceinte doit être connectée à Internet par Wifi ou bien par Ethernet ce qui est un vrai plus pour la qualité de service.
L’application mobile Sonos offre la possibilité de procéder à de nombreux réglages, de mettre en favoris des Playlists ou de diffuser la musique en multiroom ce que j’apprécie particulièrement.
La présence d’Alexa dans l’enceinte est un véritable plus car, en plus de répondre à des questions divers et variées, il est aussi possible de commander des éléments de la maison (lumière Philips Hue, prises …) ; il est existe de plus en plus de produits domotiques compatibles avec Alexa donc l’enceinte devient aussi un élément de contrôle de la maison.
On peut facilement installer d’autres enceintes dans d’autres pièces ou bien les faire fonctionner avec un Sonos Beam pour obtenir un home cinéma.