Non, tout le code n'est pas nul !!

good_code_bad_code
Je viens de lire un article qui met en avant l’idée que tous les codes écrits par les développeurs sont aussi nul les uns que les autres …
En tant que développeur avec 18 ans d’expérience professionnelle (et cela faisait 10 ans que je codais avant de devenir professionnel) je ne peux que m’insurger contre cette affirmation gratuite et volontairement provocatrice !!!
J’ai travaillé dans des petites équipes de développement de quelques personnes mais aussi dans des grandes fabriques de logiciels pour des PABX (Lucent) ou de téléphones mobiles (Mitsubishi Electric) et, pour avoir maintenu du code de nombreuses personnes, je peux affirmer que tous les codes ne sont pas nuls et ne se valent pas !!!
Il est important de garder à l’esprit que le code doit être facilement maintenable ; il y a une image qui circulait sur Twitter concernant le code et sa maintenance, sur cette image était écrit : « Lorsque vous codez, garder toujours en tête que celui qui devra maintenir votre code est un schizophrène qui connait votre adresse !!! »  C’est un point important à garder en tête, un parmi d’autres …
Je me souviens avoir passé du temps sur l’ajout d’un élément dans un tableau d’une dizaine de valeurs sur PC et avoir perdu de temps à comprendre pourquoi je n’obtenais pas le bon résultat ; en fait le code avait était réalisé par quelqu’un de brillant qui utilisait un algorithme de tri par dichotomie et donc il faillait placer le nouvel élément au bon endroit et non pas à la fin !!! Efficace, très optimisé mais ce n’était qu »une perte de temps pour du code tournant sur PC avec un tableau qui ne compterait jamais plus de 15 éléments !!!
Ne pas oublier non plus que la factorisation à outrance peut vous faire perdre beaucoup de temps : un code n’est jamais terminé, on peut toujours l’optimiser, le factoriser, l’organiser différemment ; si vous avez le temps alors je vous conseille de passer de nouveaux tests et si vous pouvez mettre en place un système de tests de non-régression automatique alors c’est un très bon moyen de tester la robustesse de votre code et de ses évolutions (surtout si vous faites des modifications sur des lignes de code dans lesquelles vous ne vous êtes pas replongé depuis plusieurs mois).
Il n’y a pas une façon de coder mais des règles de bon sens à suivre qui dépendent fortement du langage utilisé ; il y a des règles de nommage qui facilitent aussi la vie ainsi que l’utilisation de pattern classiques ; les profs d’algorithmique pourront vous le dire, pour un même problème, il y aura autant de codes différents que d’élèves ayant répondus à l’exercice !!!
Il ne faut pas oublier que si vous lisez cet article c’est parce des personnes codent et maintiennent WordPress depuis quelques années …
Source de l’article (en anglais) : LifeHacker

Printoo, un kit comptabible arduino fin et flexible

printoo_01
Les projets à base d’Arduino sont très nombreux dans le mondes objets connectés et je pense que Printoo fait partie des plateformes qui sont susceptibles de sortir du lot car elle apporte de nouvelles possibilités.
Printoo se différencie des autres projets compatibles Open-Source par deux qualités clairement mises en avant dans la description du projet permettant de séduite les investisseurs potentiels sur Kickstarter :

  • la flexibilité des modules : dans la photo ci-dessus on se rend bien compte des utilisations potentielles de modules flexibles
  • la faible épaisseur et le faible poids des modules : ce point apparaît clairement dans la vidéo ci-dessous où un dirigeable à l’aide de ballons gonflables est aisément construit

De plus 17 modules sont déjà prévus pour faciliter le développement et la réalisation de nombreuses idées ; parmi les modules, on retrouve des composants Bluetooth 4.0, ces affichage de leds, des contrôleurs de moteurs et des chargeurs solaires. Ces composants laissent beaucoup de liberté aux développeurs et intégrateurs pour donner vie à leurs idées.
La campagne de financement sur Kickstarter prend fin mi-Mai 2014 pour des livraisons des premiers modules en Septembre 2014.
Le projet sur Kickstarter (en anglais) : Printoo
Une vidéo d’explication du projet :

L'association Digital Saint Malo se finance sur Kiss Kiss Bank Bank

Digital_Saint_Malo_01
Afin d’aménager un espace de co-working (qui souhaite être labellisé Cantine Numérique), l’association Digital Saint Malo comptant une soixantaine de membres, a lancé une collecte de fonds participative sur le site Kiss Kiss Bank Bank.
Le montant minimum recherché pour la réussite du projet était de 7500 € ; ce montant a été atteint pour la fin de l’opération le 19 Avril 2014 et l’espace de co-working pourra donc voir le jour en Septembre 2014.
Quand on voit l’importance de la cantine numérique de Rennes, dans la vie de la métropole de Rennes, on se demande comment on a pu s’en passer aussi longtemps !!! C’est donc une très bonne initiative qui va permettre de développer encore plus le numérique dans la région de Saint Malo.
Toutes les informations sur : Digital Saint Malo

Est-ce la fin des capteurs d'activité Nike+ ?


Quasi précurseur dans le domaine des bracelets d’activité, Nike subit ces derniers temps un concurrence très forte de la part de grands acteurs du monde de l’électronique grand public (Samsung, Sony, LG …).
Aussi Nike semble avoir décidé ce segment de produit mais continuer à exploiter les logiciels et API Nike+ qui compte aujourd’hui environ 280 millions de membres (dont moi, je suis d’ailleurs millionnaire en Nike Fuel).
Cette décision est bien dommageable mais la guerre est maintenant déclarée dans le monde des bracelets connectés et il y a fort à parier qu’Apple ne va pas tarder à entrer dans la danse avec son iWatch (qui ne reste encore qu’un fantasme mais lorsque cette montre sera disponible, elle devrait être compatible Nike+ dès sa sortie).
Apple avait d’ailleurs été le premier constructeur a rendre ses iPods et iPhones compatibles avec les capteurs Nike+ (les premières versions nécessitaient un adaptateur avant un intégration des capteurs dans les baladeurs numériques ou téléphones).
Il existe maintenant des bracelets connectés avec une interface utilisateur avancé, je pense notamment au Samsung Gear Fit qui serait sans doute mon prochain bracelet à moins que l’iWatch d’Apple soit disponible rapidement et avec des caractéristiques intéressantes.
Pour le moment cet arrêt n’est pas totalement officiel mais il semblerait qu’une bonne partie en charge du matériel Nike+ soit en cours de licenciement.
Source : FrenchFuel

Asimo reste le meilleur robot humanoïde au monde

Précurseur des robots humanoïde, Asimo est le plus célèbre et le plus avancé de ce type de robots et la vidéo ci-dessous montre qu’il a encore progressé dans sa perception de l’environnement et dans ses mouvements.
Ce robot est réellement incroyable et montre une fluidité de mouvements et de déplacements jamais réalisée jusqu’à présent … J’avais déjà vu des vidéos d’Asimo qui montait des escaliers mais il a nettement gagné en vitesse et en fluidité ; il en va de même pour sa marche rapide qui se rapproche maintenant de la course. Plusieurs nouveautés sont apparues concernant ses capacités :

  • la possibilité de sauter (sur une jambe ou sur les deux)
  • la possibilité d’ouvrir une bouteille
  • la possibilité de serrer une main

Bien entendu on est encore loin des robots qui sont omniprésents dans le film « I, Robot » tirés des livres d’Isaac Asimov mais on s’en rapproche de plus en plus (même si je ne suis pas sûr que les 3 lois de la robotique pourront être appliquées).
Le principal reproche que je ferai à Asimo et ses concepteurs, c’est le manque d’expression du visage qui rendrait le robot plus humain encore …
En tout cas je suis impatient de voir les prochaines évolutions … Et pourquoi pas des robots Asimo participant à la RoboCup ?
Une vidéo qui montre les progrès du robot Asimo :

Démonstration de Nao au Centre Peharidy pour les enfants hospitalisés

Nao_Decouverte_01
C’est toujours un plaisir de faire découvrir le robot Nao et ce plaisir est décuplé lorsqu’il permet à des enfants hospitalisés de se détendre en appréciant les animations et danse de Nao.
J’ai fait ces démonstrations au Centre Perharidy à Roscoff lors de deux sessions d’une heure et trente minutes environ dans le centre culturel où étaient réunis des enfants hospitalisés (et des adultes aussi très intéressés).
Les différents points abordés ont concerné :

  • les capacités de Nao (ses moteurs, ses capteurs, ses systèmes d’interaction …)
  • l’historique de la création de Nao
  • la RoboCup
  • la programmation de Nao en utilisant le logiciel Chorégraphe
  • des exemples et démonstrations
  • des questions et des réponses.

Les enfants ont bien entendus beaucoup apprécié les démonstrations de Nao, j’avais préparé quelques jeux à base de quiz notamment mais aussi des danses qui ont surpris et émerveillé les enfants.
J’y ai moi aussi pris beaucoup de plaisir et j’espère pouvoir renouveler cette très enrichissante expérience.
Nao_Decouverte_03
 
 

Visite du salon Laval Virtual 2014

laval-virtual-02J’ai enfin eu l’occasion de découvrir le salon Laval Virtual, ce qui est un comble pour un technomaniac tel que moi de n’avoir jamais eu le temps de m’y rendre lors des éditions précédentes.
J’en ai pris plein les yeux, j’ai constaté l’omniprésence de la 3D, de la réalité virtuelle et des lunettes et casques concurrents du célèbre Oculus Rift (notamment les lunettes avec des petites boules qui dépassent et qui permettent de détecter les mouvements de la tête de l’utilisateur).
Quelques démonstrations utilisaient aussi un Leap Motion ; sur la photo ci-dessus, la société Immersion se sert d’un Leap Motion pour immerger les visiteurs dans un supermarché virtuel dans lequel on est guidé pour choisir les éléments à acheter.
Pour celles et ceux qui ne pouvaient pas se rendre au salon, la société Awabot propose ses robots permettant une visite virtuelle dans les salons de Laval Virtual (voir photo ci-dessous).
laval-virtual-05
Parmi les autres démonstrations, j’ai été attiré par des ours robotiques commandés par Kinect ainsi qu’un visage robotique qui se veut très réaliste mais qui doit encore être amélioré.
J’en ai pris plein les yeux sans pour autant avoir été impressionné car je n’ai pas fait de grandes découvertes (ce qui est prouve que je ne suis pas trop dépassé et que ma veille technologique est toujours performante).
Le site internet : Laval Virtual
 

Courir avec la réalité augmentée

Nikeplus_Google_Glass_2
Lorsque je vais courir, j’utilise systématiquement l’application Nike+ running pour me permettre de suive mes temps et distances et garder une trace de mes parcours (avec en plus la possibilité d’écouter de la musique en même temps).
En couplant cette fonctionnalité avec les Google Glass, on obtient l’ajout de la réalité augmentée lors des séances de courses et cela donne un vrai plus notamment pour les parties de fractionnées que les coureurs avancés apprécient.
Pour le moment cela reste du domaine du concept et l’application n’est pas (encore) réalisée mais les idées qui sont exprimées me semblent très bonnes et en adéquation avec les usages possibles des Google Glass et des applications Nike+ (running ou autre application de course ou de fitness).
Bien sur il y a néanmoins quelques obstacles pour une concrétisation de ce genre de projet :

  • lorsque l’on courre, on transpire et je ne suis pas sûr que les Google Glass apprécie la sueur qui est un liquide assez corrosif (les vis de mon vélo elliptique peuvent en témoigner)
  • pas facile de courir avec des lunettes lorsqu’il pleut ou bien lorsque l’on veut sauter (pour simuler des franchissements de haies par exemple)
  • courir demande de rester attentif à son environnement sinon cela peut se révéler dangereux pour soi ou pour les autres (j’ai le souvenir d’un footing de début de saison avec mes collègues rugbymen et la rencontre avec un autre coureur … Ce n’est pas le rugbyman qui s’est retrouvé par terre …)

Source : FrenchFuel
Une vidéo qui explique le concept :

Des robots qui se montent comme des Legos

tinkerbot1
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Kinematics créé un kit de création de robots pour permettre à toutes et à tous de réaliser de simples robots ; ce kit s’inspire des Lego Mindstorms EV3 pour proposer un système modulable et rapide de création robotique accessible aux enfants et aux adultes sans programmation évoluée.
Ces kits s’appuient sur une base d’Arduino ce qui facilite le partage d’informations sur la programmation et peut aussi permettre aux programmeurs les plus évolués de réaliser des robots plus avancés et nécessitant une programmation plus complexe.
Il est possible de mixer les Tinkerbots avec les lego, ce qui est un avantage indéniable si on possède déjà de nombreuses pièces robotiques …
Le Powerbrain (voir photo ci-dessous) est la brique cerveau de l’ensemble robotique (comme la brique des Lego Minstorms) et contient un ensemble de capteurs et de capacités de connexion avec un ordinateur, un smartphone ou bien les autres éléments du robot.
Cette brique « cerveau » possède une batterie rechargeable et est équipée de Bluetooth 4.0 pour augmenter la durée de vie de la batterie et simplifier les communications.
Tinkerbot_03
 
Plus d’informations (en anglais) et pré-commande possible  : TinkerBot


Kinematics Basic Construction Kit from Kinematicblocks on Vimeo.

Laval Virtual 2014

AFF-LAVAL-VIRTUAL-2014
Du 9 au 13 Avril 2014 se tient le salon Laval Virtual, un salon dédié aux interfaces naturelles, à la réalité de demain et aux interactions numériques innovantes. De nombreuses conférences vont se tenir pendant les 3 journées dédiées aux professionnels (du 9 au 11 Avril), il y sera notamment fait état :

  • des interfaces naturelles innovantes
  • de Kinect et Leap Motion
  • d’interactions virtuelles multi-utilisateurs dans un environnement 3D
  • et de multiples sujets interactifs très intéressants

La réalité virtuelle et augmentée dans les musées sera le sujet de plusieurs conférences, se basant sur des cas d’études ou de déploiement des nouvelles technologies.
De nombreux prix seront aussi remis lors de ce salon, notamment celui de la meilleure startup avec 14 jeunes entreprises en compétition dont au moins une de la région Bretagne (il s’agit de Synergiz qui est basée à Saint-Malo).
Pour la première fois je vais pouvoir me rendre à ce salon mondialement connu et qui ne se trouve qu’à une heure de voiture de chez moi ; j’espère revenir en ayant découvert des nouvelles technologies et avec beaucoup de photos et d’impressions à partager …
Plus d’informations : Laval Virtual 2014