La technologie NFC pour simplifier Bluetooth

NFC ForumLa technologie Bluetooth s’est largement répandue et le milliardième produit avec une puce Bluetooth intégrée a vu le jour il y a un peu plus d’un mois, signe du succès de cette technologie au nom pourtant peu évocateur et signe d’origine nordique.

Néanmoins cette technologie a des points faibles dont le système d’association et de découverte entre les périphériques. En effet cette phase préliminaire à tout transfert est parfois fastidieuse et déroutante pour les utilisateurs finaux surtout si un certain nombre de périphériques Bluetooth sont déjà présents dans le voisinage.

La technologie NFC, quant à elle, permet des transferts sans contact dans des distances très courtes (moins de 10 cm) et utilise les fréquences 13,56 MHz (les mêmes que certaines puces RFID) et sont d’ailleurs compatibles avec les RFID des recommandations ISO 1443.

Ainsi en alliant NFC et Bluetooth on peut associer des périphériques en seulement quelques centaines de millisecondes (contre plusieurs dizaines de secondes en Bluetooth seul) et il n’y a pas de problèmes de détection si l’environnement est chargé en ondes Bluetooth (notamment si beaucoup de téléphones mobiles sont présents).

De part les faibles distances utilisées en NFC, l’intrusion d’un périphérique tiers pour hacker l’association est rendue très difficile ; en Bluetooth l’association est un moment critique de la sécurité car pendant cette phase les codes de sécurité sont échangés (générallement sous la forme de 4 chiffres) et il est possible avec un sniffer de récupérer la Link Key qui permettra le décodage des trames Bluetooth encryptées.

La norme NFC étant aussi destinée à permettre les micro-paiements, la sécurité est présente au niveau hardware et au niveau du protocole ; il est possible de rajouter des cryptages AES et triple DES à des niveaux plus élevés dans le cadre d’utilisation d’applications sensitives.

Plus d’informations : Le site du NFC Forum

Wimax, un nombre d'utilisateurs multiplié par cent d'ici 2011 ?

Très enthousiaste concernant la technologie Wimax, que je considère comme un super Wifi, je reste néanmoins perplexe quant à une étude du Yankee Group qui estime à 28 millions le nombre d’utilisateurs de Wimax en 2011 …
On dénombre aujourd’hui environ 250 000 abonnés à des services distribués par Wimax, ce qui revient à dire qu’en 4 ans, ce nombre sera multiplié par 100 !!!
Qu’est-ce qui peut laisser supposer d’un tel engouement à venir ? Peut-être les débits qui seront meilleurs que ceux de la 3G, peut-être le fait que nombre de pays ont attribué des licences Wimax et laissent présager d’un réel marché à venir.
Ce sont des effectivement des points à creuser mais il n’en reste pas moins que le Wimax va entrer en concurrence directe avec les offres ADSL (notamment dans les régions très peuplés) et que selon moi il se destine plus à apporter le haut débit dans des zones qui sont « oubliées » par l’ADSL.
Les équipements finaux ne sont pas encore disponibles, les points d’accès Wimax ont un prix environ dix fois supérieurs à ceux des équipements Wifi et il ne me semble pas qu’une offre commerciale compétitive ait été lancée.
De plus certaines villes ont décidées de construire leur propre réseau sans fil mais en adoptant la technologie Wifi qui a l’avantage de déjà disposer de téléphone mobile « dual-mode » GSM et Wifi.
Il n’en reste pas néanmoins que de grands acteurs tels qu’Intel ou Motorola soutiennent activement cette technologie et les premières puces Wimax pour ordinateur portable ne devraient pas tarder à voir le jour …
En conclusion il me semble difficile de savoir réellement si le Wimax saura faire sa place dans le marché des télécoms mais il me parait bien optimiste de voir le nombre d’utilisateurs être multiplié par 100 en l’espace de 4 ans !